Restons connectés

Tour d’Europe : Ronaldo, Salah et Icardi mettent le feu

Tour d'Europe Borussia MönchengladbachHoffenheimInter MilanLiverpool FC

Tour d’Europe : Ronaldo, Salah et Icardi mettent le feu

Alors que Salah, Icardi et Ronaldo ont joué à Puissance 4 ce week-end, Spal a relancé le suspense en Série A en obtenant le match nul face à la Juventus. Sinon, on a vu de belles prestations de gardiens à Wigan et Hambourg, malgré la défaite.

Les effectifs des gros bras sont-ils trop bien garnis ?

Qui a ouvert le score face à l’Athletic Bilbao, en déplacement au Camp Nou ? Ce n’est ni Coutinho, Dembélé ou Messi, mais bien Paco Alcacer. Il fallait être bien malin pour parier dessus, tant l’ancien cador du FC Valence souffre de la concurrence au FC Barcelone, qui l’empêche logiquement de s’exprimer dans la durée. C’est bien dommage pour le football espagnol, qui voit un international talentueux cantonné au banc, alors qu’il pourrait faire le bonheur de formations souhaitant jouer l’Europe. Non pas que le Barça soit le seul gros bras européen à disposer d’un effectif XXL, mais on peut sérieusement se demander si la concentration des talents sert l’intérêt du spectacle. Car avant ce but, on avait presque oublié que Paco évoluait à Barcelone…

https://twitter.com/Samir_FCB23/status/975394174114639878

Le match du week-end

Gladbach et Hoffenheim se sont livrés à un intense jeu du chat et de la souris, conclu dans les arrêts de jeu par Ginter pour un match nul flamboyant (3-3). Les 2 équipes ont joué l’attaque à fond, pour des solutions parfois insolites, le Borussia encaissant le but du 2-3 suite à une perte de balle consécutive à un choc… avec l’arbitre. Face à ses anciens coéquipiers, Schulz a réussi une grosse performance sur le flanc gauche, multipliant les bonnes montées.

Les joueurs du week-end

Face à une équipe de Swansea qui n’a pas jugé bon d’attaquer le porteur du ballon, Eriksen s’est régalé. Auteur d’un doublé et d’une frappe sur la barre, le meneur de jeu de Tottenham s’est baladé, faisant parler assez nettement sa supériorité technique. Le Danois est incontestablement un des joueurs les plus agréables à regarder en Europe depuis quelques saisons déjà.

Auteur d’une merveille de passe décisive pour Rodrigo, avant de marquer lui-même d’une déviation de la semelle, Zaza a fait beaucoup de bien à Valence, face à Alavés. Le buteur italien, encore moqué pour son penalty raté de façon légendaire, a prouvé qu’il pouvait être un attaquant subtil en Liga.

Est-il le meilleur joueur de Premier League ? Si De Bruyne n’était pas là, il n’y aurait aucune discussion possible. Salah a encore montré à quel point il était précieux pour Liverpool, en signant un quadruplé et une passe décisive, sur la Madjer acrobatique de Firmino. L’Egyptien a d’abord mis son défenseur à terre à la façon d’un Messi contre Boateng sur l’ouverture du score, avant de double la mise. Après sa passe décisive, il récidive en faisant danser 3 défenseurs pour son triplé, avant de conclure en renard sur une frappe mal repoussée d’Ings. Omniprésent, plus décisif que jamais, Salah est encore plus fort que le pensaient les fans les plus optimistes.

Comme Salah, Icardi a réussi à planter un quadruplé, laissant même le fantasque président de la Sampdoria sans voix. Le capitaine de l’Inter Milan a notamment inscrit un but en talonnade, et un autre sur une reprise de volée topée au sol qui trompe et lobe le gardien adverse. L’Argentin signe sa troisième saison (sur les 4 dernières) à plus de 20 buts en Série A.

https://twitter.com/InterMilanFRA/status/975342557420023809

Avec son triplé, il fait presque figure de petit joueur face à Salah ou Icardi. Pourtant, Ilicic a réussi une prestation pleine sur la pelouse de Vérone. Le gaucher de l’Atalanta Bergame, qui avait marqué sur penalty, a réussi à en mettre un second après une première touche parfaite, qui fait toute la différence, éliminant le défenseur adverse et le mettant en parfaite position pour enchaîner par la frappe. Il parachève son récital sur un tir qui heurte la barre avant de rentrer, dans une position pourtant peu évidente.

https://twitter.com/ItalianFD/status/975412960448405505

Un quadruplé et une passe décisive : Ronaldo a tenu à égaler, au niveau statistique, la grosse performance de Salah, à qui il ne pouvait décemment pas laisser le titre d’homme du week-end. Dans son sillage, le Real Madrid a étrillé Gérone (6-3). Le Portugais a profité de l’occasion pour montrer à quel point il avait appris à mieux gérer les efforts d’une saison, se concentrant sur les derniers mois, qui regroupent les échéances importantes. Il a marqué 21 buts sur les… 11 derniers matches qu’il a disputés !

Ce qu’on a retenu ce week-end

  • Sous-estimé malgré de bonnes performances, Färhmann a encore brillé en arrêtant un penalty lors de la victoire de Schalke sur la pelouse de Wolsfburg.
  • Auteur d’un doublé sur la pelouse enneigée de Stoke, Tosun a offert une précieuse victoire à Everton. Le Turc se révèle comme une bonne recrue pour les Toffees.

  • Boateng, qui n’a pas de lien de parenté avec Kevin-Prince ou Jerome, a fait preuve d’un bel opportunisme et de beaucoup de sang-froid pour récupérer le ballon suite à une bévue adverse, et pour dribbler le gardien d’Eibar. Levante conservera la victoire, malgré un coup franc indirect concédé dans sa propre surface dans les arrêts de jeu.
  • Fofana doit être triste que son fantastique but ne soit pas récompensée par une victoire face à Sassuolo. Mais l’Udinese a donné le ballon pour se faire battre, entre le but contre son camp d’Ali Adnan qui lit particulièrement mal la trajectoire du ballon, et la défense qui ne suit pas Sensi sur le but du KO.
  • Malgré un match solide dans les buts, Pollersbeck était trop seul et n’a pas pu empêché la défaite d’Hambourg face au Hertha Berlin. Sa défense l’a complètement abandonné, comme l’atteste le but de Kalou.

  • S’il n’a pas été fructueux, le double une-deux entre Martial et Mata à la demi-heure de jeu face à Brighton prouve que Manchester United peut envoyer du jeu. Dommage qu’ils ne le montrent qu’avec parcimonie.

  • Il ne sera jamais le successeur de Messi au Barça, mais Halilovic reste un joueur intéressant à regarder, comme le prouve son super but en solo pour l’ouverture du score de Las Palmas face à La Corogne. Les Galiciens égaliseront, pour le plus grand bonheur de leur entraîneur Seedorf.
  • Spal a fêté son match nul face à la Juventus comme une victoire en Ligue des champions. Le champion en titre n’a pas réussi à faire la différence, malgré un Douglas Costa en jambes, et un Chiellini qui s’est même amusé à faire une incursion balle aux pieds rappelant le Sammy Traoré des belles heures du PSG.

  • Même si Francfort était de toute façon plus fort que Mayence, Müller n’a pas aidé les siens en n’arrêtant aucun tir, notamment sur l’ouverture du score de Boateng où il ne bouche pas son angle et prend trop de temps à se coucher. Pendant ce temps, Adler restait sur le banc…
  • Si Southampton a fait parler la logique, il ne faut pas occulter le bon match du gardien de Wigan, qui a retardé l’échéance comme il a pu.
  • Buteur et particulièrement en jambes face à l’Espanyol, Boudebouz prouve que la Liga lui va bien.

  • Sans être géniale, la Roma a profité de sa supériorité technique sur Crotone pour faire la différence. Dommage que cette équipe ne le fasse pas toujours, car l’écart de points entre le club de la Louve et les 2 premiers ne reflète pas leur niveau.
  • S’il a manqué quelques occasions, Batshuayi a tout de même été décisif en marquant l’unique but du match contre Hanovre. Le nouveau buteur de Dortmund ne se repose pas sur sa réussite et reste perfectionniste, comme le montre sa rage dans les dernières minutes, quand il rate une occasion.

  • Auteur du but de la victoire de Getafe sur la pelouse de la Real Sociedad, Angel a réussi un véritable exploit personnel, conclu par une frappe en pleine lucarne.
  • Face au Chievo Vérone, l’AC Milan a pu compter sur André Silva, son nouveau sauveur dans le money time, au terme d’un match plaisant, malgré les approximations des uns et des autres. Buteur, Calhanoglu a peut-être réalisé son meilleur match sous les couleurs milanaises.

  • Même si le gardien n’est pas exempt de tout reproche, saluons le rapide enchaînement d’Osako pour l’ouverture du score de Cologne face au Bayer Leverkusen.
  • Chelsea s’impose face à Leicester, notamment sur ce modèle de contre-attaque menée par Willian et Morata. A noter également la mauvaise sortie de Schmeichel sur le but en prolongations de Pedro, qui le devance de la tête.

https://twitter.com/TheSunFootball/status/975422681817518080

  • En manque d’inspiration, Séville a perdu face à Leganés, Sarabia craquant même en fin de match en récoltant un carton rouge. Sans doute le contrecoup de la Ligue des champions.
  • La Fiorentina l’emporte au terme d’un match frustrant pour le Torino, où Sirigu avait réussi l’exploit d’arrêter un penalty, tandis que Belotti avait égalisé en fin de match sur un déplacement intelligent, convertissant un caviar de l’artiste Llajic.
  • Leipzig a surpris le Bayern Munich, malgré l’ouverture du score de Wagner. Le RB a parfaitement exploité les espaces laissés par le champion en titre, dont les faiblesses sont inhérentes à son placement haut sur le terrain. Avec plus de réussite, l’addition aurait même pu être plus lourde.

  • Mené à 10 minutes de la fin, et malmené toute la rencontre, Villarreal s’est imposé au caractère, comme l’aurait fait l’Atlético Madrid… son adversaire du jour.
  • On a longtemps cru que Naples ne profiterait pas du faux-pas de la Juventus, mais après plusieurs tentatives, c’est finalement sur corner que le Genoa a plié.

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Tour d'Europe

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour