Restons connectés

Tour d’Europe : Le Bayern tombe, Gervinho phénoménal

Tour d'Europe

Tour d’Europe : Le Bayern tombe, Gervinho phénoménal

Fin de mercato hivernal, il est temps pour les clubs de prouver qu’ils ont eu le nez fin ! Des recrues ont-elles marqué des points ? C’est ce que l’on va voir dans ce nouveau tour d’Europe.

Leverküsen surclasse un triste Bayern

La tension est de mise dans cette Bundesliga ! Alors que Lucien Favre mène son équipe (1er/49 pts) vers de nouveaux sommets, il a fini par buter devant le mur de Francfort (5e/32 pts) en se quittant sur le score de un partout (Reus 22′ / Jovic 36′). Le Bayern Munich aurait pu enfin reprendre des points sur le leader, mais comme à leur habitude depuis le début de saison ils ont été décevant. En s’inclinant 3 buts à 1 sur la pelouse de Leverküsen (7e/30 pts), les Bavarois (3e/42 pts) perdent encore un peu plus de terrain malgré l’ouverture du score de Goretzka (41′), Bailey, Alario et Volland ont chacun permis de creuser l’écart. Le Bayern perd même une place suite à la victoire de Gladbach (2e/42 pts) à Schalke 04, et se fait même mettre la pression par Leipzig (4e / 37 pts) et sa victoire 3 buts à 0 contre Hanovre. Que ce soit devant ou derrière, le Bayern commence à être dans une vraie mauvaise posture et pourrait bien se mordre les doigts de ne pas profiter des maigres faux pas du Borussia Dortmund.

Aguero écrabouille Arsenal, Higuain sort les crocs

Un week-end qui démarrait en trombe en Premier League ! Les Blues de Chelsea (4e/50 pts) ont littéralement écrasé la lanterne rouge Huddersfield (20e/11 pts) avec une cinglante victoire 5-0. La nouvelle recrue Gonzalo Higuain a pu se mettre à son aise avec un doublé, Hazard y est aussi allé de son doublé avant que David Luiz ne se décide à conclure la rencontre. Les Spurs ne se laissent pas avoir par le piège de Newcastle (15e/24 pts) et s’en remet à Heung-Min Son en fin de rencontre pour s’en sortir avec les honneurs sur la plus petite des marches. En attendant le résultat de Liverpool, Manchester City recevait les Gunners, les hommes d’Emery ont proposé une bien triste opposition et sans la présence d’un grand Leno, Arsenal aurait encaissé un score bien plus lourd que le 3-1 auquel ils ont eu le droit (triplé du Kun Aguero). Pour l’autre Manchester, toujours pas de défaite à l’horizon et malgré une performance bien terne du Chilien des Red Devils, Rashford qui est dans une forme éblouissante ramène les trois points à son équipe sur le score de 1 à 0.

Messi sauveur du soir, Benzema toujours impérial

Le FC Barcelone (1er/50 pts) a failli y laisser des plumes ! Évoluant au Camp Nou face à Valence, les Catalans ont été mené 2 buts à 0 avec des réalisations du joueur tricolore Kevin Gameiro (24 mn) et Parejo sur penalty. Mais Messi sur penalty, puis dans le cours du jeu parvient au moins à arracher le point du match nul, revenant de très très loin dans cette rencontre. De son côté, Séville aurait pu mettre la pression sur le Real Madrid mais s’est incliné 1-0 devant le public du Celta Vigo sur une réalisation de Yokuslu (73 mn), véritable mauvaise opération de la soirée. Même son de cloche pour les Colchoneros  qui s’inclinent face au Bétis Séville grâce au penalty de Canales, de précieux points qui peuvent se coûter cher. Le Real Madrid n’a pas laissé sa chance, emmené par un Benzema en feu et buteur (30mn), Vinicius Junior fait le break avant que Mariano ne scelle définitivement la rencontre, permettant à la Maison Blanche de revenir à seulement 2 points de la deuxième place.

Naples rend hommage à Hamsik, la renaissance de Gervinho

Le Napoli (2e/51 pts) accueillait la Sampdoria dans son antre, et c’est une véritable correction à laquelle on a assisté. Victoire 3-0 (Milik 25′, Insigne 26′, Verdi 89′), et une sortie de Hamsik acclamé par son public suite à son départ en Chine, lui qui est considéré comme une véritable idole napolitaine avec une place de choix dans le cœur des supporters. Du haut de ses 9 points d’avances, la Juventus (1er/60 pts) s’est fait ralentir par Parme, dans un match très disputé. Avec une avance de deux buts (Ronaldo 36′, Rugani 62′), le club de la Vieille Dame semblait courir vers un succès évident, Barilla offrait un maigre espoir avec un but 2 minutes après celui du défenseur italien, mais Ronaldo inscrit un nouveau but du break à la 66e minute. Pas au goût de Gervinho qui riposte avec une Madjer à la 74′, avant de décrocher l’égalisation dans le temps additionnel, sur une praline qui ne laisse aucune chance au portier turinois. L’Inter Milan (3e/40 pts) perd du terrain suite à sa défaite contre Bologne sur un but de Santander (32mn), tandis que l’AC Milan (4e/36pts) et la Roma (5e/35 pts) se neutralisent sur le score de un partout, avec une réalisation de Piatek sous ses nouvelles couleurs lombardes.

https://twitter.com/ElevenBE_fr/status/1091810286028247040

Etudiant dans le médical mais passionné avant tout de football. Supporter de l'OM depuis toujours, je suis surtout fan des joueurs avec une aisance technique balle au pied.

... à lire dans Tour d'Europe

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour