Restons connectés

Tour d’Europe : De Gea en feu 🔥, Barcelone s’amuse

Tour d'Europe

Tour d’Europe : De Gea en feu 🔥, Barcelone s’amuse

Ce week-end, Suarez a été stratosphérique, United a confirmé, tandis que les héros connus (Griezmann, Salah) ou sous-médiatisés (Stuani, Cutrone, Chiesa) ont répondu présent, comme toujours.

Manchester United, une chance de champion

On sait très bien que les Red Devils ne gagneront pas la Premier League, mais ils réalisent de vrais matches de champion depuis le départ de Mourinho et l’arrivée de Solskjear. Car comme tout bon champion, ils obtiennent des résultats même quand ils font face à un adversaire qui les surpassent en termes d’occasions obtenues. Il faut dire qu’avec un tel De Gea, Tottenham aurait pu tirer encore une heure sans marquer. Offensivement, ce n’était pas le néant, même si on a connu United plus inspiré. La défense adverse était bonne, et l’envie d’aller vers l’avant, même si elle n’a pas aboutie sur 120 occasions, ne s’est pas démentie. United gagne, United joue, et c’est tout le football anglais qui retrouve des repères.

https://twitter.com/OptaJean/status/1084522614947758082

Suarez retrouve tout son mordant

Evidemment, il y a Messi, auteur de son 400e but en Liga. Mais le véritable homme du match face à Eibar est bien Suarez, double buteur, et passeur décisif. L’Uruguayen, qui n’a jamais perdu son efficacité, a surtout retrouvé un niveau qu’on ne lui a plus connu depuis au moins quelques mois. Disponible, inspiré dans les remises et combinaisons (notamment avec Coutinho), le numéro 9 a rappelé à tout le monde le joueur génial qu’il pouvait être. Cela fait du bien de le voir s’amuser à nouveau.

Stuani, le sauveur sous-estimé

Certains joueurs sont voués à être reconnus à leur juste valeur, d’autres moins. C’est le cas de Stuani, buteur à l’ancienne, joueur de surface dont le jeu aérien impressionne. L’Uruguayen est le joueur idoine pour finir les actions de Gérone, dont le collectif est plus fort qu’on pourrait ne le penser. Face à Alavés, le buteur maison a signé un joli but, en position acrobatique. S’il continue sur ce rythme, il devrait facturer une seconde saison à 20 buts en Liga.

https://twitter.com/beinsports_FR/status/1084477210755563523

Ce qu’on a vu

  • Liverpool n’a pas brillé face à Brighton mais a fait l’essentiel. Même dans une rencontre difficile, Salah a été décisif en obtenant puis transformant un penalty.
  • Schürrle doit en vouloir à ses partenaires. Après avoir marqué un but de folie contre Burnley, l’Allemand a vu ses coéquipiers marquer 2 buts dans le mauvais sens, et voir Fulham s’incliner.

  • Le but le plus moche du week-end correspond à l’ouverture du score de Crystal Palace face à Watford : un beau n’importe quoi, insuffisant pour gagner.
  • Centre de Digne pour une tête de Zouma : les Français d’Everton ont contribué directement à la victoire face à Bournemouth.
  • Le retour à la compétition se passe bien pour Nasri, auteur d’une passe décisive face à Arsenal. Le nouveau numéro 18 de West Ham peut être la bonne pioche de l’hiver en Angleterre.

  • Face à Newcastle, c’est Willian qui a joué les sauveurs pour Chelsea. Le Brésilien réussit une belle frappe enroulée.
  • Entre le double arrêt du gardien sur le penalty de Valence, et le coup franc magique d’Alcaraz, Valladolid a eu un maximum de réussite pour obtenir ce match nul.
  • Si la victoire fait du bien face au Bétis Séville, le Real Madrid a quand même fini la rencontre avec Vinicius et Cristo devant, suite aux blessures de Bale (avant le match) et Benzema (en première période). Préoccupant…

  • C’est une victoire folle que Getafe est allé chercher sur la pelouse de Villarreal, avec un ultime contre terminé par un super lob d’Angel.
  • Parfois, un joueur en avance physiquement brille en équipes de jeunes, mais peine à prouver chez les adultes. Williams n’a pas ce souci : sa supériorité physique est visible également en Liga, comme le prouve son doublé face à Séville, qui offre la victoire à l’Athletic Bilbao.
  • Bien tiré, un penalty est inatteignable. Griezmann le sait, et frappe fort sous la barre, comme sur celui inscrit face à Levante. Le leader offensif de l’Atlético Madrid est devenu intraitable sur cet exercice, notamment depuis celui raté en finale de Ligue des champions.

  • Entre le Rayo Vallecano et le Celta Vigo, on s’attendait forcément à du spectacle, tant ce sont des équipes fortes avec le ballon, mais faibles sans.
  • La Fiorentina a donné une leçon de contre-attaque au Torino, bien aidé par son duo Simeone-Chiesa. La facilité de l’Italien sur son second but est une illustration éclatante de son talent.
  • Meilleur espoir italien au poste d’avant-centre, Cutrone a encore sorti l’AC Milan d’un mauvais pas en inscrivant un doublé, face à la Sampdoria. En une touche de balle seulement : au pays où l’attaquant de surface était roi, on respecte les traditions.

https://twitter.com/Romino_7/status/1084174896769482752

  • La Juventus n’avait pas besoin d’une mésentente adverse pour être supérieure à Bologne… Bernardeschi en profite bien pour le coup.

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Tour d'Europe

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour