Restons connectés

Le jour où Eidur Gudjohnsen a remplacé son père lors d’un match international

Récits

Le jour où Eidur Gudjohnsen a remplacé son père lors d’un match international

Le football a la particularité de proposer des situations que personne ne peut prédire à l’avance. Et le 24 avril 1996, lors du match international opposant l’Islande et l’Estonie, le joueur islandais de 34 ans Arnor Gudjohnsen fut remplacé par , qui n’est autre que son fils de 17 ans, faisant d’eux les premiers père et fils à disputer le même match international.

Arnor Gudjohnsen a été sélectionné 73 fois en équipe d’Islande pour 14 buts marqués de 1979 à 1997. Ayant passé la majeure partie de sa carrière dans le championnat Belge (Lokeren et Anderlecht) dont il fut le meilleur buteur en 1987, il est également passé par les Girondins de Bordeaux de 90 à 92, club avec lequel il a été champion de France de D2 en 1992. Eidur Gudjohnsen a semblé suivre les traces de son père et possédait un jeu porté vers l’avant, parfois milieu offensif, parfois attaquant dans les sélections de jeune en Islande. Et lorsque ce gamin remplace son père à 17 ans, qui aurait pu se douter qu’un jeune Islandais aurait un aussi beau parcours par la suite ?

Un parcours qui en ferait pâlir plus d’un…

Le PSV Eindhoven est le premier club à se pencher sur le jeune Islandais. Le club a du flair car il jouera 13 matches aux cotés de l’autre recrue, le grand Ronaldo. S’en suit un retour au pays, après une grave blessure à la cheville, afin de retrouver la forme physique et du temps de jeu. Puis c’est le début de l’aventure anglaise, à Bolton, alors en deuxième division, puis Chelsea le fait signer, il y restera jusqu’en 2006 et marquera 78 buts en jouant avec Hasselbaink, Drogba, Kezman, Crespo ou Mutu. Joueur offensif polyvalent, Barcelone le fait signer pour 12 millions d’euros. Il aura le rôle de joker de luxe pendant 2 saisons, et gagna la coupe aux grandes oreilles, faisant de lui le premier joueur islandais à remporter ce trophée.

Le jour où Eidur Gudjohnsen a remplacé son père lors d'un match international

Photo Lluis Gene/AFP/Getty Images

La suite est une vie de baroudeur, il joua notamment pour Monaco, Tottenham, l’AEK Athènes, Bruges, Bolton, Shijiazhuang Ever Bright et enfin Molde depuis février 2016. Agé aujourd’hui de 37 ans, Eidur est le meilleur buteur de l’histoire de la sélection islandaise avec 25 buts. Il sera également de la partie pour ce qui sera certainement son dernier gros challenge lors de l’Euro 2016 afin d’apporter une touche d’expérience à cette jeunesse Islandaise talentueuse.

D’autres pères et fils se sont illustrés dans le football…

Même si remplacer son père lors d’un match international était une première, d’autres familles se sont imposées dans le football, focus sur les plus célèbres d’entre eux. On ne pouvait pas parler de ce genre de liens sans parler de la famille Maldini, où Cesare et Paolo furent deux merveilleux joueurs, capitaines et emblèmes du club du grand Milan AC. A noter que Christian et Daniel, les fils de Paolo Maldini, sont licenciés au club chez les jeunes, de quoi faire espérer de futurs grands moments pour les Rossoneri ?

Juste pour en citer d’autres, on peut évoquer Jean et Youri Djorkaeff, Ian Wright et Shaun Wright-Phillips (qui est son fils adoptif), Abedi Pelé et André et Jordan Ayew, les Cruyff, ou Kasper Schmeichel, qui vient tout juste de remporter la première league avec Leicester, et qui n’est autre que le fils de Peter Schmeichel, gardien légendaire de Manchester United.

Reste à savoir si Eidur Gudjohnsen va attendre que son fils le remplace afin de mettre en place une sorte de tradition. En effet, Sveinn Gudjohnsen, né en 1998, a été formé au FC Barcelone et y a joué dans les équipes de jeunes. Il joue aujourd’hui en deuxième division islandaise et a déjà été sélectionné plusieurs fois avec les espoirs de son pays. Il ne serait donc pas surprenant de voir Eidur se retirer après l’Euro et se faire ainsi remplacer par son fils afin d’offrir un autre moment émouvant dont le football a le secret.

Drogué de sports sans remède possible, et plus particulièrement de football, que je tente de pratiquer depuis l'âge de 6 ans. Partisan d'anecdotes croustillantes sur l'opium du peuple, d'humour décalé et de voyages autour du Football, j'espère vous transmettre ma passion avec autant d'amour...

... à lire dans Récits

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour