Restons connectés

PKFoot

Le top 50 des clubs de foot

Récits

Le top 50 des clubs de foot

Dans un beau livre, Onze Mondial retient 50 équipes qui ont marqué l’histoire du foot. Retenir 50 équipes de légende dans toute l’histoire du football, c’est le défi relevé par la rédaction du magazine Onze Mondial (Editions Marabout).

Le livre raconte pourquoi chaque équipe a marqué son temps et plus encore en présentant de manière agréable à lire les joueurs clés, le match référence ou encore l’équipe type.Mais pour ne pas tout dévoiler et pimenter un peu cet article, j’ai choisi d’en garder uniquement dix.

Le Real Madrid de Di Stéfano (1953-1964). Citer la première équipe listée dans le livre est une évidence tant cette période a façonné le Real Madrid et l’histoire du foot. Avec le buteur arraché à River Plate, le club a gagné 5 LDC consécutives et 8 Ligas. Avec comme point culminant une victoire écrasante en finale de LDC contre Francfort (7-3) en 1960, grâce à un triplé de Di Stefano et un quadruplé de Puskas.

Le top 50 des clubs de foot

L’Inter de Helenio Herrera (1960-1968). Engagement physique et rigueur, bien avant l’Inter de Mourinho, celui d’Herrera a fait entrer véritablement le foot dans le professionnalisme. En surveillant l’alimentation de ses joueurs et en supervisant les adversaires, il a fait de l’Inter une machine à gagner, à base de catenaccio et de projection verticale dévastatrice. Son bilan : 3 championnats et 2 LDC.

Le top 50 des clubs de foot

L’Ajax de Cruyff (1964-1973) et Rinus Michels. Le football total prôné par Rinus Michels avait besoin d’un phare pour éclairer, ou plutôt éblouir, l’Europe du football. Avec son virevoltant attaquant, le club néerlandais a gagné 6 championnats et 3 LDC.

Le Bayern de Beckenbauer (1965-1977). A cette époque, la star de l’équipe pouvait être un défenseur : le Kaiser qui a gagné 4 Bundesliga et 3 LDC. La naissance du géant bavarois s’est faite avec Beckenbauer, Sepp Maier ou encore Gerd Müller. Quand bien même les poteaux étaient carrés, même les Verts n’y pouvaient rien.

Le top 50 des clubs de foot

Le Liverpool de Bob Paisley (1974-1983). Le plus grand manager anglais a porté les Reds au sommet avec 6 Premier League et 3 LDC. Homme d’un club, celui qui a appris avec Bill Shankly, a sublimé une identité : le fait de tout donner sur le terrain. Avec pour seule véritable star Kenny Dalglish, le coach a montré la puissance du collectif.

Le Milan d’Arrigo Sacchi (1987-1991). A cette époque, Maradona ressuscitait Naples, mais si une équipe a dominé collectivement l’Europe, c’est bien Milan. Avec pléthore de stars, le coach italien a apporté une nouvelle philosophie, plus offensive, au foot italien. Dans son 442 immuable, il comptait notamment des joueurs qui ont beaucoup appris tactiquement et sont devenus des coachs à succès : Carlo Ancelotti et Franck Rijkaard. A la clé : 2 LDC et un championnat.

Le top 50 des clubs de foot

Le Manchester United de Ferguson (1986-2013). La longévité veut tout dire pour celui qui a gagné 5 Premier League. S’il n’a triomphé qu’une fois en LDC en 1999 après une finale mémorable, le coach écossais a fait de MU le club le plus puissant au monde. Avant la période Cristiano Ronaldo, c’était aussi le symbole d’un foot à l’ancienne ou les joueurs de couloir étaient de vrais ailiers (Giggs et Beckham) qui centraient et servaient les attaquants. Une équipe talentueuse et avec un mental d’acier.

Le top 50 des clubs de foot

Le Barça de Guardiola (2008-2012) et Messi. Si le Barça continue de briller avec Messi pour le porter, c’est sous Pep Guardiola que son identité de jeu a été la plus marquée et victorieuse (2 Liga et 2 LDC). En mettant à l’honneur la Masia (centre de formation) et avec un football de possession parfaitement huilé, Guardiola a produit un des plus beaux football.

https://www.youtube.com/watch?v=S_jPI1J5cDA

L’Atletico de Simeone (2011-). Objectivement et en terme de palmarès, je devrais citer ici le Real de Zidane avec ses 3 LDC consécutives avec des individualités au sommet (Ramos, Marcelo, Modric et C.Ronaldo…). Mais le coeur est plus sensible à la défaite. La grinta de Simeone a transformé l’Atletico en une équipe solide, combative et terriblement difficile à jouer, qui a même réussi à dominer le Barça et le Real en 2014. Peu d’équipes ont une telle identité de jeu de nos jours.

Le Liverpool de Klopp (2015-). Et quand on parle d’identité et d’âme, comment ne pas citer l’équipe qui ravit le foot actuel : les Reds de Jürgen Klopp. Battu par City pour un point malgré 97 points la saison dernière, Liverpool allie caractère et football offensif. Avec des individualités talentueuses et un sens du collectif à toute épreuve, son club semble avoir été décomplexé par la LDC gagnée en 2019. Plus seulement une équipe de coupe, les Reds vont probablement regagner la couronne, trente ans après.
Cette petite sélection est subjective et tant d’autres équipes de légende sont citées dans ce beau livre qui retrace les grandes heures et les grands hommes de l’histoire du foot.

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Récits

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour