Restons connectés

PKFoot

Un « joueur du dimanche » écope de deux ans et demi de prison pour un tacle assassin au Five

Récits

Un « joueur du dimanche » écope de deux ans et demi de prison pour un tacle assassin au Five

Ce mardi, la justice irlandaise a rendu le verdict d’un contentieux « original ». Petru Pinto, 50 ans et « joueur du dimanche », a été condamné à une peine de deux ans et demi de prison pour un tacle assassin lors d’une partie de foot à 5 à Dublin.

Un accident est vite arrivé. Si l’adage peut s’appliquer à de multiples circonstances, celle d’un match de foot à 5 ne vient pas instantanément à l’esprit. C’est pourtant ce qui est arrivé en 2012 lors d’une partie de Five, à Ellenfield Park, un quartier de la capitale irlandaise. Ce soir d’automne, Petru Pinto a brisé le rein de son adversaire.

Mais comment une partie de Five a-t-elle pu déboucher sur une fracture du rein ? Selon les témoins interrogés, Petru Pinto et Paul Ceusan avaient eu plusieurs échanges très virulents au cours de la partie. Une « guéguerre » comme on en voit sur tous les terrains de football, mais qui a dégénéré lorsque Pinto s’est jeté les deux pieds décollés sur Paul Ceusan. Les genoux de l’agresseur sont entrés en collision avec le torse de la victime, entraînant une lésion rénale de stade 4 sur une échelle de 5. Outre ses 20 semaines d’arrêt de travail, Paul Ceusan a déclaré avoir perdu 25% de la fonction rénale et qu’il souffrait d’hypertension suite à ce tacle.

Les deux hommes, anciens professionnels, se connaissaient bien puisqu’ils s’étaient déjà affrontés dans le championnat de Roumanie avant de déménager en Irlande. Surtout, ils étaient membres du Transylvania FC, club de futsal/foot à 5 des Roumains de Dublin, fondé en 2001 par… Petru Pinto.

Un "joueur du dimanche" écope de deux ans et demi de prison pour un tacle assassin au Five

Le Transylvania FC, champion d’Irlande de futsal en 2017. Copyright/Striker Ireland

Le procès ne date pourtant pas d’hier puisque Petru Pinto est en attente du verdict depuis près d’un an. En effet, lors de son procès du 30 novembre 2018, le jury n’avait pas réussi à se prononcer sur l’acte du cinquantenaire. Quelques mois plus tard, la juge Pauline Codd a finalement délivré la sentence. Petru Pinto a ainsi été condamné à deux ans et demi d’emprisonnement pour une action « qui allait bien au-delà des règles du jeu ». Une peine que la juge a suspendue sous réserve que le coupable verse la somme de 5000€ à la victime dans les trois ans.

Ce cas de condamnation n’est pas une nouveauté. Dans des circonstances différentes, certes, un jeune Suisse avait été condamné pénalement pour un tacle trop appuyé qui avait brisé la cheville d’un adversaire. Une condamnation qui l’a dégoûté du football comme en témoigne son interview à la chaîne de télévision suisse, RTS.

Quand le « football-plaisir » se transforme en calvaire.

Partisan d'un football simple et bien pratiqué, élevé en Tribune La Trinitaine avec le FC Lorient de Sir Christian Gourcuff, amoureux des belles histoires du ballon rond et de ses anecdotes.

... à lire dans Récits

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour