AvideceWopyBalab

Le Borussia Dortmund a pu rêver de victoire pendant 80 minutes grâce à une avance de 1-0 à Manchester City, mais ensuite un but de John Stones et, de tous, l’ancien attaquant du BVB a détruit tous les espoirs. D’un but spectaculaire, le Norvégien, qui n’est passé à ManCity qu’en été, a inscrit le but de la victoire face à son ancien club lors des phases finales. Voici les revues de presse internationales :

  • ALLEMAGNE :

RTL : « Comme Cruyff était une fois. Le monde du football est émerveillé par Erling Haaland : Sturmbüffel dissèque le BVB comme par magie. »

botteur: « But de rêve Haaland contre BVB – ManCity célèbre grâce à l’ancien buteur de Dortmund. Ironiquement, l’Anglais Bellingham a marqué l’avance 1-0 pour Dortmund à ManCity, mais Stones et un but de rêve de Haaland ont renversé le jeu autour de l’équipe Guardiola. »

Image: « City tire un match contre le BVB en quatre minutes : L’incroyable chose Haaland ! »

Journal sud-allemand : « Et puis marque. Le Norvégien ne se réjouit pas de son but tardif lors de la victoire de ManCity contre le BVB. Cela ne devrait guère consoler son ancien club après un match étrangement perdu. »

Sport1 : « L’œuvre d’art de Haaland choque le BVB : le BVB montre une solide performance défensive à Manchester City et renifle la victoire pendant longtemps. Au final, Dortmund est les mains vides – un ancien attaquant y joue un rôle décisif. »

Ciel: « But d’acrobatie contre l’ex-club ! Haaland provoque la faillite amère du BVB. Long sur la chaîne, au final toujours impitoyable : Le but « monstre » a apporté au Borussia Dortmund un point de bonus lors de la douloureuse réunion de la Ligue des champions. »


Plus à ce sujet : But complètement fou : Haaland frappe le BVB en plein cœur : Le rapport du match !


  • ANGLETERRE:

Soleil: «  marque le vainqueur tardif contre le Borussia Dortmund avec un coup de pied de kung-fu sensationnel. Qui écrit les histoires de ce type? Il a longtemps semblé que Haaland serait éclipsé par son ami proche et ancien collègue Jude Bellingham, mais ensuite est venu le Norvégien. « 

Télégraphe: « Acrobatic Haaland assure une victoire tardive contre l’ex-club BVB. Quelle phase finale! Non seulement les deux buts tardifs que Manchester City a marqués et ont ainsi retourné le match contre eux se sont démarqués, mais surtout celui presque comme un ballet toujours brutalement beau but gagnant qui a scellé le tout. »

Courrier quotidien: «  tourmente son ancien club et Manchester City bat Dortmund. Rio Ferdinand pense que Haaland peut tirer Man City vers le triomphe européen. »


En savoir plus : Manchester City contre BVB dans les notes : qui a convaincu ? qui est tombé


Gardien: « La magie d’Erling Haaland vole les points de Dortmund lors de la victoire tardive de ManCity. »

BBC : « Haaland assure le retour de Man City. Son grand but a mis fin au retour de Manchester City et a causé une douloureuse défaite en Ligue des champions à son ancien club, le Borussia Dortmund. »

Eurosport: « 80 minutes de classe mondiale pour rien ! Le Borussia Dortmund a longtemps travaillé sur la sensation lors du match de Ligue des Champions à Manchester City (1-2). Le BVB a énervé l’équipe de Guardiola avec une performance exceptionnelle sur la défensive et a été à la hauteur Mener à la 80e minute Mais cinq faibles minutes du BVB ont suffi à City pour renverser la vapeur – parce qu’un certain Erling Haaland a fait des choses à Haaland.


Plus: Les meilleures réactions du réseau à l’apparition du BVB à Manchester City


  • NORVÈGE

La marche du monde : « Haaland devient un héros : il décide du match avec un coup « Zlatan ». »

Le journal: « Finale absurde ! But monstre ! Quand Manchester City avait le plus besoin de lui, Erling Braut Haaland s’est présenté et a fait ce qu’il fait le mieux. »

  • AUTRICHE SUISSE

Blick.ch : « Manchester City n’a guère eu de chance contre le BVB pendant longtemps. Puis Erling Haaland est arrivé. Et a battu son ancien club avec un but fabuleux : il y a des attaquants qui se sont cassé les deux jambes et probablement aussi le dos. Et puis il y a Erling Haaland (22 ans), cette force élémentaire norvégienne, cet artiste du mouvement qui enfonce le ballon même dans les situations les plus impossibles. »

Krone.at : « Haaland est le cauchemar de Dortmund. »

  • ESPAGNE

COMME: « Encore Haaland! Manchester City n’a pas bien joué. Mais la différence avec les grandes équipes, c’est qu’elles ont de grands joueurs dans leur équipe. C’est là qu’intervient Haaland, qui a renversé la donne. »

Monde du sport : « Haaland coule Dortmund avec un but acrobatique. »