Restons connectés

PKFoot

Le président mauritanien interrompt la finale de la Supercoupe

Autres championnats

Le président mauritanien interrompt la finale de la Supercoupe

Encore une dérive dans le football africain. La Mauritanie a vécu un simulacre de football ce week-end dans le cadre de la finale de la Supercoupe du pays qui opposait le FC Tevragh Zeïna et l’ACS Ksar.

Disputée en marge de fêtes nationales – le pays fête les 55 ans de son indépendance acquise auprès des Français – tout le gratin local est au stade, dont Mohamed Ould Abdel Aziz, son président. Le mec n’est pas du genre à être sous-estimé, ayant pris le pouvoir en août 2008 au prix d’un coup d’état musclé.

Sur le terrain, rien n’est à signaler, le score étant nul jusqu’à la 63e minute. C’est le moment choisi par le président pour exprimer son impatience et demander l’arrêt de la finale pour aller immédiatement aux tirs-au-but. Personne ne bronche, dans le stade : ni le staff, ni les spectateurs, ni les représentant de la Fédération et encore moins les joueurs. Le club du FC Tevragh Zeïna, champion de Mauritanie en titre, gagne la Supercoupe.

Ce qui reste drôle, c’est que le vainqueur a dans son effectif un certain Malick Ould Limam Malik, fils du précédent président mauritanien déchu par l’actuel.

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans Autres championnats

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour