Restons connectés

L’histoire folle du Christiania Sports Club, le club de la « ville libre » de Copenhague

Mode & Équipements

L’histoire folle du Christiania Sports Club, le club de la « ville libre » de Copenhague

Au début des années 70, les différentes raisons culturelles ont eu raison de ce quartier défavorisé de Christiania à Copenhague, qui ressemblait plus à un bidonville qu’à un paradis. Dans la mouvance hippie, c’est devenu l’un des premiers lieux autoproclamés « villes libres ». En 1982, le Christiana Sports Club a essayé de perpétuer le message sur les terrains de foot.

Habiter Christiania, c’est partager cet idéal populaire : le partage, l’entraide et le peu de limites. Dans ce quartier de près de 1000 habitants, tout jure avec le paysage très cadré de la capitale danoise. L’imagination des artistes les plus libres a transformé les rues. Des activités sont proposées pour tous les habitants, afin de garder l’esprit originel d’un concept qui a su traverser les époques, sans rester un effet de mode.

L’équipementier Hummel n’a pas tardé à s’associer à ce phénomène localisé, en produisant les maillots du club danois un peu hipster, au moins jusqu’en 2019. Ces derniers portent tous les symboles de l’état d’esprit du Christiania SC : les bandes rouges et jaunes issues du drapeau, le logo avec la colombe et une inscription « Woodstock » qui renvoie à l’histoire du club, mais aussi au fait que le cannabis est encore en vente libre dans cette zone de 34 hectares. Woodstock un café-sponsor de Christiania.

L'histoire folle du Christiania Sports Club, le club de la "ville libre" de Copenhague
L'histoire folle du Christiania Sports Club, le club de la "ville libre" de Copenhague

Mais ce qui est encore plus remarquable, c’est l’univers proposé par Hummel autour du club, dont cette paire de chaussures un peu spéciale. Pour à l’ambiance très « débridée » du quartier, Hummel a prévu une poche cachée à l’intérieur de la chaussure pour y cacher « toutes sortes de choses », officiellement. Du shit, pour faire simple.

L'histoire folle du Christiania Sports Club, le club de la "ville libre" de Copenhague
L'histoire folle du Christiania Sports Club, le club de la "ville libre" de Copenhague

L'histoire folle du Christiania Sports Club, le club de la "ville libre" de Copenhague

You’ll never smoke alone.
La devise de Christiania

Le club rival de ce quartier pacifiste ? Le club de la police locale. « Normal », me direz-vous. Certains des matchs amicaux organisés ont du être annulés pour éviter les débordements, alors que la violence fait partie des 9 choses bannies de Christiania. Sportivement, le CSC a fini avant-dernier de la Copenhagen Series.

L'histoire folle du Christiania Sports Club, le club de la "ville libre" de Copenhague

Les artistes ont été nombreux à montrer leur support à cette « expérience sociale », dixit le gouvernement hollandais. Snoop Dogg, Bono et d’autres font partie des heureux possesseurs de ces maillots libres.

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans Mode & Équipements

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour