AvideceWopyBalab

Le Asian Handicap est une technique de pari sportif un peu plus difficile a comprendre qu’un score exact ou un pari combiné. Les pronostiqueurs quand a eux savent très bien mettre à profit cette technique. Car il faut dire que la maîtriser peut être un bon moyen de gagner ses pronostics en prenant le moins de risque possible.

Toutefois, il va falloir bien comprendre comment fonction le pronostic à handicap asiatique avant de vouloir le tester. Il est aussi important d’apporter une information capitale. Ce type de pronostic n’est pas disponible sur les sites soumis aux restrictions de l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (ARJEL). Donc si vous utilisez un bookmaker français, vous ne pourrez pas faire ce pari sur son site. Toutefois, il est intéressant de comprendre comment il fonctionne.

Asian Handicap : On vous explique tout

Qu’est-ce qu’un Asian Handicap ?

Pour expliquer un peu plus simplement, le Asian Handicap pourrait être un pari à handicap comme les autres. La différence est qu’il comporte plus de possibilités et c’est ce qui le rend plus compliqué. Il a la particularité de prendre en considération les quarts de buts pour les pronostics sur le foot et les quarts de point pour le tennis ou le hockey.

Selon les bookmakers qui le proposent, hors ARJEL, il existe sous ses différentes formes :

0, +/-0.25, +/-0.5, +/-0.75, +/-1 ou alors 0, +/-1/4, +/-1/2, +/-3/4, +/-1. La différence est simplement le fait que les différents bookmakers n’utilisent pas les mêmes méthodes. Mais le principal reste le même.

Par exemple, lors d’un pronostic tel que : équipe 1 gagne avec 2 buts d’écart ou +, sur une rencontre avec une cote à 2 et une mise de 50 €, en admettant que l’équipe 1 gagne avec un seul but d’écart, il y a ensuite plusieurs combinaisons concernant l’Asian Handicap.

Les solutions dans ce cas qui se proposent à vous sont les suivantes :

  • Reprendre la totalité de votre mise de 50 €
  • Ne reprendre que la moitié de votre mise initiale de 50 €
  • Récupérer la moitié de votre mise de 50 € gagner sur l’autre moitié.

Si cela aurait été un pari à handicap classique, vous aurez déjà entièrement perdu votre pronostic. Toutefois, lors d’un Asian Handicap, l’objectif est limité les dégâts en perdant moins d’argent. Et en plus de cela, il est possible même de gagner de l’argent ou alors de ne pas en perdre du tout.

Par contre, vu que les risques sont moindres, les cotes des paris sportifs sont aussi forcément un peu plus faibles. Par ailleurs, le Asian Handicap est un bon moyen de parier en limitant les risques. De cette façon, il sera possible d’augmenter petit à petit votre budget de pronostics assez facilement et avec une prise de risque limitée.

Asian Handicap : On vous explique tout

Les différents paris à handicap asiatique

Il existe de par le grand nombre de bookmakers dans le monde une multitude de Asian Handicap. Nous allons faire un point sur les connus, les plus simples et ceux susceptibles d’intéresser des parieurs qui seraient prêts à aller chez un bookmaker hors ARJEL.

Le pari Asian Handicap 0

Vous connaissez certainement la technique de pronostic « remboursé si match nul » ou plus communément sur les sites des opérateurs de paris sportifs « draw no bet » ? Le Asian handicap 0 repose quasiment sur le même principe. Si vous faites un pronostic de victoire sur une équipe et qu’il y a un match nul, alors votre pronostic est remboursé.

C’est tout simplement une méthode de paris sportifs ou il y a une prise de risque minimum par rapport à d’autres techniques. Celle-ci permet d’avoir une chance de plus, si vous perdez votre pari de ne pas perdre votre mise initiale.

Asian Handicap : On vous explique tout

La technique Asian Handicap +/- 0.25

C’est à partir de ce modèle de Asian Handicap que cela se complique. Il faut comprendre une chose. Quand on dit : + /- 0.25, cela signifie qu’une équipe commence le match 0.25 buts de retard (AH -0.25), ce sera elle l’équipe favorite. L’autre équipe quant à elle commencera la rencontre avec 0.25 buts d’avance (AH +0.25).

Test 1 :

Il sera important de bien comprendre ses notions pour la suite.

En imaginant que vous décidez de miser 50 € sur un Asian Hadicap – 0.25 buts d’avance sur l’équipe 1 avec une cote de 2 :

  • En cas de victoire de l’équipe 1 , celle sur qui vous avez misé, vous gagnez votre pronostic et vous empochez la somme de 100 € pour une mise de 50 €.
  • Si jamais il y a match nul, vous allez perdre la moitié de ce que vous avez misé c’est-à-dire 50/ 2 = 25 €.
  • Par contre si l’équipe 1 sur qui vous avez parié la victoire perd, vous avez perdu la totalité de votre mise sur ce pronostic.

Test 2 :

Maintenant, voyons ce que cela va donner si vous faites un pronostic de 50 € sur un Asian Handicap + 0.25 pour une équipe 1 avec une cote à 2.

  • Si l’équipe 1 sur laquelle vous avez parié remporte la victoire pour ce match, alors vous ressortez de ce pari avec la somme de 100 €. C’est-à-dire votre mise multipliée par la cote.
  • Dans le cas d’un match nul, vous récupérez la moitié de cotre mise initial, soit 25 €. Par contre, vous gagnez sur l’autre moitié soit 50 €. Ce qui vous fait ici un gain total de 75 €
  • Et en cas de perte de votre équipe désignée gagnante, vous perdez la totalité du montant que vous avez mis en jeu.

Asian Handicap : On vous explique tout

L’Asian Handicap +/-0.50

Cette technique de Asian Handicap est un peu plus simple que la précédente. Ici, ce pari à handicap asiatique à la même finalité quelle que soit sur l’équipe ou vous priez la victoire.

Pour mieux comprendre, si vous misez sur un Asian Handicap – 0.5 sur l’Espagne contre la France, si l’Espagne gagne vous remportez votre pronostic. Si l’Espagne fait un match nul ou perd, dans tous les cas vous avez perdu.

Maintenant, en faisant un Asian Handicap + 0.5 pour l’Espagne, c’est comme si vous avez misé la victoire sur l’une ou l’autre équipe. Dans ce cas, si l’Espagne ne perd pas, vous avez gagné votre pari. Par contre si cette dernière perd le match, vous avez perdu dans tous les cas.

Il existe encore de nombreux autres types de Asian Handicap. Il est aussi possible de voir le Asian Handicap +/- 0.75 ou +/-1.

Le Asian Handicap +/-1 quant à lui permet d’avoir un remboursement si votre pari handicap ne passe pas d’un but. Notez bien que dans toutes les variantes du Asian Handicap, le principe reste plus ou moins le même. Cela permet notamment d’avoir une prise de risque moins importante.

Asian Handicap : On vous explique tout

Les conseils pour le pari à handicap asiatique

Il est possible que lorsque vous cherchez à faire un Asian Handicap chez un Bookmaker (hors ARJEL) de voir des cotes différentes. Et c’est aussi parfois le cas pour certaines techniques de paris équivalent comme le Asian handicap 0 ou le Draw no bet ou encore le Asian Handicap + 0.5 et le Double chance.

Dans ce cas, il ne faudra même pas vous prendre la tête. Après une analyse de la rencontre, vous choisirez tout simplement la meilleure cote. C’est simple, votre prise de risque sera la même pour les 2 paris alors que votre bénéfice en cas de gain reste le même.

Est-ce que le Asian Handicap est intéressant pour le parieur ?

Ce type de pari est intéressant dans un sens. Il permet de minimiser les risques en réduisant les pertes ou carrément de ne rien perdre du tout. Par contre, le revers du Asian Handicap est que les cotes sont moins importantes que pour d’autres types de paris. Ainsi, votre bankroll sera un peu mis à mal en cas de mauvais pronostic. En quelque sorte, cela permet d’assurer vos arrières.

Par contre vous ne devez pas oublier que pour pouvoir faire ce type de pronostic, il faudra se diriger vers un bookmaker en dehors de l’ARJEL. Et sa, de nombreux pronostiqueurs ne sont pas prêts à le faire et certains même le déconseillent. Vous êtes donc maintenant apte à juger si vous êtes prêt à sauter le pas pour pouvoir tester le Asian Handicap en ayant connaissant des risques que cela comporte de jouer hors ARJEL.

De plus, ces types de pronos retrouvent plus ou moins leurs équivalents comme l’over under ou le pari remboursé en cas de match nul chez des bookmakers faisant partie de l’ARJEL. Donc ne vaut-il pas mieux miser sur la prudence ?

Asian Handicap : On vous explique tout

Comment faire Asian Handicap ?

Pour faire un pari à handicap asiatique, il va falloir s’inscrire chez un bookmaker hors ARJEL et ensuite procéder tout simplement comme pour faire un pari sportif.

Puis-je faire un Asian Handicap en étant inscrit chez un opérateur de paris sportifs français ?

Non, les bookmakers français sont soumis aux règles strictes de l’ARJEL qui permet de protéger les parieurs en faisant respecter certaines règles.

Est-ce que je peux faire un Asian Handicap si je suis débutant ?

Oui c’est possible, par contre il serait préférable de commencer à faire des pronostics plus simples, car le Asian Handicap reste une technique de paris sportifs assez complexe.

 

L'équipe PKFoot

Toute l'équipe du blog a collaboré à la rédaction de ce dossier, afin de vous fournir leur point de vue et ressenti. PKFoot est (aussi) une grande et belle équipe !