Restons connectés

PKFoot

Taison exclu pour avoir répondu aux insultes racistes

Autres championnats

Taison exclu pour avoir répondu aux insultes racistes

Victime d’insultes racistes lors de la rencontre entre le Shakhtar et le Dyanmo Kiev ce week-end, le Brésilien a été lâchement exclu pour avoir répondu à ses détracteurs.

Taison exclu pour avoir répondu aux insultes racistes

, répondant aux supporters du Dynamo. Copyright / talkSPORT

Contraint de jouer ses rencontres au stade Metalist de Kharkiv en raison du conflit qui sévit dans la région de Donbass, le Shakhtar « recevait » le samedi dernier pour le « Classique » du championnat – Klasychne en ukrainien. Toujours attendue par les fans de football ukrainien, la rencontre s’est soldée par une courte victoire des joueurs du Shakhtar (1-0). Néanmoins, ce n’est pas le score ou les performances collectives qui ont alimenté les débats à l’issue de la rencontre. En effet, le racisme, encore lui, a été l’acteur principal du spectacle.

Plusieurs fois pris pour cible au cours de la partie, le Brésilien Taison a craqué dans le dernier quart d’heure. Insulté par les supporters du Dynamo, le joueur de 31 ans leur a répondu d’un doigt d’honneur et d’un dégagement du ballon rageur en direction du parcage. C’est ce geste qui a poussé l’arbitre du match à sortir le carton rouge. Dentinho, le coéquipier brésilien de Taison, a également été pris à partie par les « supporters » du club de la Capitale.

Un protocole toujours plus discutable pour une situation honteuse

Lunaire, c’est le mot qui vient naturellement à l’esprit lorsque Mykola Balakin, l’arbitre de la rencontre, a sorti son carton rouge. Se tenant au protocole en trois étapes instauré par l’UEFA, il a appelé l’ensemble des vingt-deux acteurs à sortir du terrain après le coup de sang de Taison. Avant de montrer la biscotte rouge au joueur du Shakhtar.

La sono du stade eut beau rappeler ses consignes au parcage du Dynamo, les joueurs de Kiev eurent beau vouloir apaiser leurs supporters, il n’en fut rien. Taison est rentré aux vestiaires en larmes. Comme une approbation des actes des ahuris.

Le Shakhtar réagit, la police ukrainienne aussi

A la suite de l’incident, Luis Castro, le coach du Shakhtar, a décidé de ne pas se présenter en conférence de presse d’après-match. Cependant, le technicien portugais a publié un communiqué saluant « le caractère que ces joueurs avaient eu long tout au long de la partie » et « soutenant toutes les personnes qui souffrent du racisme et qui en ont souffert aujourd’hui [ndlr au cours du match Shakhtar-Dyanmo].

Le club du Donbass est allé dans le sens de son entraîneur. Dans un communiqué publié après le match, le club a soutenu ses joueurs brésiliens et fermement condamné les agissements racistes des supporters du Dynamo Kiev.

« Le FC Shakhtar s’oppose catégoriquement à toute manifestation et forme de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et d’intolérance. »

Sur son compte Instagram, Taison a réagi aux insultes. Le capitaine du Shakhtar précise qu’il ne se « [taira] jamais devant un acte aussi inhumain et méprisable » et qu’il va continuer à « se battre » face au fléau.

Taison exclu pour avoir répondu aux insultes racistes

De son côté, la police ukrainienne a annoncé l’ouverture d’une enquête et a déjà une vingtaine de supporters du Dynamo Kiev dans le viseur.

Une nouvelle fois, la bêtise l’a emportée. Et ça devient vraiment infernal.

Partisan d'un football simple et bien pratiqué, élevé en Tribune La Trinitaine avec le FC Lorient de Sir Christian Gourcuff, amoureux des belles histoires du ballon rond et de ses anecdotes.

... à lire dans Autres championnats

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour