Restons connectés

PKFoot

Louis-Claude Moundzieoud : « le Gabon aime le bon football »

Coupes

Louis-Claude Moundzieoud : « le Gabon aime le bon football »

Le 3 août prochain, le Paris Saint-Germain affrontera les récents vainqueurs de la Coupe de France, les Girondins de Bordeaux, dans un cadre très particulier, au Gabon. Pour la première édition du Trophée des Champions en Afrique sub-saharienne, j’ai rencontré le porte-parole du Comité d’Organisation des Grands Evénements du Gabon, en charge de l’organisation de la compétition. Echange entre nagra, politique et Pierre-Aymeric.

L’homme est impressionant et fascinant à la fois. Rencontré sur une terrasse d’un bar parisien chic, non-loin du Parc des Princes (« un pur hasard » dira-t-il), Louis-Claude Moundzeioud retrace d’abord son passé de journaliste. « On n’utilisait pas tous vos objets numériques. De mon temps, on utilisait le nagra pour enregistrer.C’était un vrai studio ambulant. » Mince, mon iPhone et moi étions démasqués.

Du Gabon, le public retient surtout la CAN 2012 organisée en partie au pays et leur parcours incroyablement prometteur. « Le public a une vraie ferveur autour du football. La population est essentiellement jeune qui croit en son avenir. La commission qui gère les évènements sportif du pays a été bâtie sur les cendres du Comité d’organisation de la CAN (COCAN). » Signe de la dynamique insufflée par la compétition continentale, le championnat gabonais est devenu professionnel l’an passé. La Ligue Nationale de Football gabonaise organise ses compétitions sur les terrains qui ont servi de lieu d’entrainement pour les sélections nationales.

Louis-Claude Moundzieoud : "le Gabon aime le bon football"

Autour de cela, la fondation Samuel Eto’o, présent à l’inauguration du principal stade de Libreville, le stade d’Agondjé appelé « stade de l’amitié » car offert par les chinois au Gabon, permet l’éclosion « de jeunes talents gabonais de demain ». Parmi ces talents, Pierre-Aymeric Aubameyang, l’attaquant de Saint-Etienne, est la meilleure vitrine de son pays à l’étranger. « Ces joueurs ont un rôle important à jouer pour la jeunesse du pays. Ils sont aussi un moyen de prolonger la diplomatie. Connaissez-vous le président du Brésil ? Non ? Et Zinédine Zidane ? Tous les jeunes le connaissent ».

Et le foot français dans tout ça ? « Le public gabonais aime le bon football. Pour preuve, les fans se réunissent régulièrement dans un bar à l’effigie de l’Olympique de Marseille (Garden Café, ndlr) pour supporter leur équipe. Le championnat de France a une bonne visibilité au Gabon, cela représente entre 10 et 15% de la visibilité totale de la Ligue 1 sur le continent ».

Quand on lui parle de l’éclosion de super puissances footballistiques avec le PSG et Monaco, il tente de relativiser : « Monaco est en train de devenir un grand club. Il le sera sans doute l’année prochaine. Pour l’instant ça n’est pas le cas, il faut attendre que la mayonnaise prenne. Quoi qu’il arrive cela sera une redistribution des cartes. La France aura peut-être son Big Four et sortira de la rivalité historique Paris/Marseille. »

« Dans le cadre de la fraternité africaine, la match sera retransmis dans un maximum de pays. Nous en avons déjà pratiquement acté 45 et nous espérons atteindre les 53 pays de l’Union Africaine (sic, ils sont en réalité 54, ndlr) ». L’intérêt pour le Gabon ? « Montrer le potentiel de ce pays magnifique auprès des investisseurs et des touristes ».

Alors que le débat commence à être soulevé sur la climat autour de ce Trophée des Champions joué le 3 août, M. Moundzieoud m’avertit tout de suite : « Ne vous inquiétez pas ! A cette période, la température moyenne est de 25° sur le Gabon ! »

Louis-Claude Moundzieoud : "le Gabon aime le bon football"

Qu’est-ce que le Trophée des Champions ?

Depuis 1995, le Trophée des Champions est l’événement qui marque l’ouverture d’une nouvelle saison du football français. Pour la cinquième année consécutive, le Trophée des Champions organisé par la Ligue de Football Professionnel (LFP), qui oppose le Champion de France en titre de Ligue 1 au vainqueur de la Coupe de France, se jouera à l’étranger. Le but : continuer à promouvoir le football français en poursuivant son développement à l’international. Après le Canada, la Tunisie, le Maroc et les Etats-Unis, le Trophée des Champions poursuit son objectif de faire rayonner la Ligue 1 à l’international, en se tournant pour la première fois vers l’Afrique subsaharienne et le Gabon – une rencontre «hommage» au football africain, réservoir de talent international.

Le ballon officiel de la saison de Ligue 1 2013/2014 adidas sera utilisé pour la première fois lors de cette compétition.

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans Coupes

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour