AvideceWopyBalab

Le Paris-Saint-Germain version Qatari commence seulement à s’installer parmi les meilleures équipes d’Europe. Face à lui, le Real Madrid peine à exceller sur la scène européenne après le premier passage de Zinédine Zidane aux commandes de l’équipe et cherche à tout prix à soulever de nouveau la coupe aux grandes oreilles.

Deux clubs aux histoires bien différentes s’affrontent mercredi en huitième de finale.

Le PSG peut-il gravir la montagne merengues pour accéder aux quarts de finale de la ligue des champions ? L’expérience étant capitale à ce niveau de la compétition, les Parisiens sont-ils armés à lutter contre les tri-décuples champion espagnol ?

Voici quelques éléments de réponses à travers leurs expériences, leurs formes, leurs parcours en coupe d’Europe et la disponibilité des joueurs. 

 

L’expérience en coupe d’Europe

Auréolé de ses treize titres de champions d’Europe dans la plus belle des coupes du continent, le Real Madrid est à la conquête d’une quatorzième couronne. Dès la création de la première coupe d’Europe des clubs en 1955, ils s’illustrent en s’imposant sur les cinq premières éditions. Leur notoriété n’est plus à démontrer. Le club qui va fêter ses 110 ans d’existence le 5 mars 2022 est incontournable en Liga avec 34 titres de champion d’Espagne. Il est également incontournable sur la scène européenne. La Casa Blanca détient le record du nombre de participations consécutives à la compétition avec vingt-quatre campagnes depuis la saison 1997-1998.

L’histoire du Paris-Saint-Germain en coupe d’Europe se traduit par une victoire en Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe en 1996 et d’une victoire en Coupe Intertoto en 2002. Bien loin de posséder le palmarès de son adversaire, le Paris-Saint-Germain commence à s’installer confortablement dans la compétition. Leur plus belle performance a été d’atteindre la finale lors de l’édition un peu spéciale de 2020 en temps de crise sanitaire. Le rachat du club parisien par la société Qatar Sport Investment en 2011 a permis aux pensionnaires du Parc des princes de tutoyer les sommets de la ligue 1 et de s’imposer parmi les meilleures équipes d’Europe.

Avantage Real Madrid.

Les confrontations depuis 2011

Depuis le rachat du club parisien par QSI, les routes du Paris-Saint-Germain et du Real Madrid se sont croisées à neuf reprises. Cinq victoires pour les Espagnols contre seulement deux victoires pour les Français. Lors de ces neuf confrontations, deux se sont terminés sur un score de parité. La première victoire du PSG remonte au mois de juillet 2016 lors d’un tournoi de préparation en début de saison. L’équipe d’Unai Emery s’impose sur le score de trois buts à un avec un doublé de Thomas Meunier et un but de Jonathan Ikoné. Marcelo réduit la marque en fin de première mi-temps sur penalty. La seconde victoire du PSG est plus parlante, car elle intervient en phase de groupe de ligue des champions en 2019. Avec un doublé d’Angel Di Maria et encore un but de Thomas Meunier, les hommes du nouveau coach Thomas Tuchel l’emportent sur le score sans appel de trois buts à zéro.

La double confrontation en huitième de finale en 2018 voit le Real Madrid s’imposer à deux reprises. Le PSG quitte donc une nouvelle fois la compétition lors de la première rencontre des phases finales. Un an plus tard, les deux clubs se retrouvent une nouvelle fois en phase de groupe. Cette fois, les joueurs du coach allemand fraîchement arrivée sur le banc parisien infligent une lourde défaite aux Madrilènes à domicile. Lors du match retour en terres espagnoles, permet au Real de mener au score grâce à un doublé, le PSG réagit en fin de match, dans les dix dernières minutes pour décrocher le match nul.

Les matchs sont devenus plus incertains. L’hégémonie du Real est de plus en plus contestée par un Paris-Saint-Germain qui s’installe peu à peu parmi les meilleures équipes d’Europe. Les Parisiens doivent encore apprendre et doivent trouver de la régularité dans ces rencontres au couperet européen.

Avantage Real Madrid.

 

Les dernières éditions

Le Bayern Munich et Chelsea ont remporté les deux dernières éditions. En 2020, les Allemands étaient opposés au Paris-Saint-Germain lors de la finale d’une édition particulière organisé à Lisbonne. Dans un match à haute intensité, les Parisiens se créent des occasions par l’intermédiaire de Kylian Mbappé et en début de rencontre. Keylor Navas, bien inspiré, entretient l’espoir de victoire. Le Bayern Munich trouve l’ouverture du score sur une tête de Kingsley Coman. Ce sera le seul but du match. Trop d’erreurs défensives du côté du PSG ont permis aux joueurs d’Hans-Dieter Flick de s’imposer sur le plus petit des scores et de glaner leur sixième titre européen. En 2021, le Paris-Saint-Germain atteint les demi-finales en éliminant notamment deux bourreaux historiques que sont le FC Barcelone et le Bayern Munich. Ils chutent aux portes de la finale face à Manchester City.

En 2020, le Real Madrid loupe sa campagne européenne en se faisant sortir dès les huitièmes de finale par Manchester City. Par deux fois, les Anglais s’imposent sur le score de deux buts à un. L’année suivante, le Real Madrid imite le PSG en atteignant les demi-finales, mais tombe sur un Chelsea impérial qui ira chercher par la suite son deuxième sacre en ligue des champions.

Les résultats du PSG et du Real Madrid ces deux dernières années sont plus qu’honorables. Avec une finale et une demi-finale, le Paris-Saint-Germain marque enfin son premier point dans ce duel.

Avantage PSG.                                                            

Les stars de retour à la compétition

Les saisons pour les équipes participant aux coupes d’Europe sont longues. Il faut gérer un effectif fourni pour être performant lors des échéances importantes. Le Paris-Saint-Germain et le Real Madrid son des clubs qui disputent régulièrement plus de soixante matchs par saison. Cela implique que les joueurs doivent gérer leur forme et que l’entraîneur doit installer un système de rotation afin d’éviter les blessures. C’est ce qu’il s’est passé avec Benzema. Très utilisé par Carlo Ancelotti, l’attaquant des bleus ressent une douleur musculaire peu avant l’heure de jeu face à Elche en championnat. La blessure est confirmée et éloigne le buteur madrilène des terrains depuis le 23 janvier. Un gros coup dur pour l’entraîneur Italien qui, certes, pourra compter sur son buteur pour le match aller contre le PSG, mais après trois semaines de convalescence, ne sera pas physiquement capable de jouer quatre-vingt-dix minutes.

Du côté du Paris-Saint-Germain, une absence inquiète les supporters ainsi que le staff technique. À la toute fin de match contre Saint-Etienne, se tord la cheville gauche sur un tacle d’Ivan Masson. Il sort sur civière et souffre d’une entorse à la cheville avec des lésions ligamentaires. Le Brésilien devrait faire son retour sur le terrain face au Real Madrid. Souvent blessé, l’ancien joueur du FC Barcelone ne sera également pas en mesure de tenir tout le match sur la pelouse. Bien que préservé par le staff parisien, Neymar manque cruellement de rythme et de temps de jeu.

Dans un match d’une telle importance avec une grosse intensité, les deux joueurs ne pourront pas s’exprimer à pleine mesure sur la première confrontation en huitième de finale de la ligue des champions.

Très souvent éloigné des terrains par des blessures récurrentes, le PSG compose régulièrement sans sa star brésilienne. Son retour permettra d’apporter un plus dans l’attaque parisienne. Côté Merengues l’absence de Benzema met considérablement l’attaque des Madrilènes en défaut. Son retour est très attendu pour retrouver l’efficacité dans le jeu offensif.

Avantage PSG.

La journée de championnat avant le choc

Les journées de championnat avant un match de coupe d’Europe sont toujours compliquées à jouer. Cette hypothèse s’est vérifiée ce week-end dans les matchs opposant le Paris-Saint-Germain à Rennes vendredi et opposant le Real Madrid à Villarreal samedi. 

Les hommes de Pochettino s’imposent un but à zéro sur leur seule frappe cadrée. Un match compliqué avec beaucoup d’occasions concédées notamment en début de match avec le centre de Laborde pour Bourigeaud qui voit sa reprise de volée détourner de justesse par Keylor Navas. Les Rennais sont également dangereux sur corner avec deux têtes décroisées qui frôlent les montants parisiens. Sur un contre en toute fin de match, Lionel Messi lance Mbappé dans la surface qui libère ses coéquipiers d’un plat du pied-droit.

Plus entreprenant, le Real Madrid se créer de nombreuses occasions et touchent la barre transversale dans le temps additionnel de la seconde période avec un lobe de Luka Jovic sur une passe en profondeur d’Eden Hazard. Gareth Bale, en forme sur ce match ne peut concrétiser ses occasions et se heurte au gardien adverse. Le Real Madrid concède tout de même quelques occasions, notamment en début de première période à l’image du PSG, à la sixième minute de jeu. Sur le côté droit, Chukwueze se joue de la défense Madrilène mais Thibaut Courtois est vigilant et détourne le centre ce qui permet aux défenseurs de se dégager. À la fin du temps additionnel, les deux équipes se séparent sur un score nul et vierge.

Une victoire acquise dans les dernières minutes sur la seule frappe cadrée du match d’un côté et un match nul avec de nombreuses occasions de l’autre. Même si le Real Madrid n’a pas obtenu la victoire, ils sortent tout de même un match encourageant sur l’intensité et sur l’implication des joueurs.

Avantage Madrid.

 

Le parcours des deux clubs cette saison

Le groupe du Paris-Saint-Germain était composé de Manchester City, du RB Leipzig et du Club Bruges. Les joueurs de se classent deuxième derrière les citizens avec trois victoires, deux nuls et une défaite pour un total de onze points. Ils gagnent notamment leur duel contre City à domicile sur le score de deux buts à zéro. Les Anglais, eux terminent premier de leur groupe malgré une défaite supplémentaire pour un total de douze points.

Le Real Madrid avait un groupe moins relevé avec l’Inter Milan, le Sheriff Tiraspol et le Chakhtar Donetsk. Il termine en tête avec cinq victoires et une défaite surprenante à domicile contre les Moldaves sur le score de deux buts à un. La première place est acquise avant même de disputer le dernier match contre leurs dauphins milanais. Ces derniers se qualifient pour les phases finales avec un total de dix points.

Le Real Madrid sort premier de son groupe avec le même nombre de défaites que le PSG, mais avec un total de point plus importants.

Avantage Madrid.

 

Léger avantage au Real Madrid dans cette confrontation à travers les thèmes abordés. Les statistiques donnent une mesure sur les matchs à venir, mais le football se joue sur le terrain. Rendez-vous mardi 15 février pour le match aller du huitième de finale de la ligue des champions et mercredi 9 mars pour le match retour.