Restons connectés

PKFoot

Un championnat Canadien pour améliorer le niveau de l’équipe nationale

Sinon

Un championnat Canadien pour améliorer le niveau de l’équipe nationale

Toronto, Montréal et Vancouver sont les trois seules équipes Canadiennes qui participent à la Major League Soccer des Etats Unis.


Il y a quelques années, il était presque impossible pour des jeunes joueurs de faire carrière dans leur pays, même s’ils étaient suffisamment bons pour jouer dans les académies, les collèges et les ligues semi professionnelles, à moins de rejoindre l’un des 3 grands clubs qui évolue dans la MLS. Ainsi, la Canada Première Ligue a été fondée en 2017, c’est une ligue en chantier depuis plusieurs années qui a pour objectif d’élever le niveau du football canadien. C’est une ligue à 7 équipes. Le championnat s’est ouvert cette année, et le premier match opposant le York 9 FC à l’équipe Forge de Hamilton a proposé un spectacle divertissant devant plus de 17 000 spectateurs, avec un score final de 1-1, Ryan Tefler et Kadell Thomas étant les 2 premiers buteurs de ce tout nouveau championnat.

La ligue espère s’épanouir dans les années à venir et proposer un système de promotion – relégation rapidement, avec une première ligue à 12 équipes. La ligue n’a pas pour ambition de faire venir des grands noms comme le fait la MLS avec Ibrahimovic ou Rooney pour ne citer qu’eux, mais elle espère permettre aux jeunes talents de se développer au sein du pays, en professionnalisant d’avantage le football, et en se rapprochant des association de football de jeunesse.

«Ce que la Canadian Premier League apportera, c’est le rêve de ce jeune enfant qui assiste à des matchs, qui regarde l’équipe professionnelle locale évoluer, et qui rêve un jour de porter ce maillot et de représenter sa communauté», a déclaré le directeur du développement du football Canadien, Jason deVos.

La ligue propose des opportunités pour les jeunes Canadiens. En effet, chaque équipe doit aligner au moins 6 joueurs Canadiens sur le terrain, et plus de la moitié de l’effectif total doit être Canadiens. Ensuite, 3 joueurs parmi ces joueurs nationaux doivent être âgés de moins de 21 ans et avoir un temps de jeu cumulé à eux 3 d’au moins 1000 minutes par saison. L’objectif étant de favoriser l’émergence de jeunes talents Canadiens, de les formes de la meilleures des manières, afin de les vendre plus tard à d’autres ligues, y compris la MLS, et ainsi récolter de l’argent pour pérenniser et améliorer la ligue Canadienne.

Cette meilleure formation des jeunes joueur devrait permettre à l’équipe nationale du Canada d’avoir de meilleurs joueurs à l’avenir. Certains jeunes se sont déjà bien exportés, comme Alphonso Davies qui évolue au Bayern de Munich, Ballou Tabla dans la réserve de Barcelone, ou bien encore Liam Millar, qui est prêté à Kilmarnock par Liverpool. L’équipe nationale masculine n’est pas dans les meilleures mondiales, même si elle a progressé au rang Fifa de la 112ème place à la 78ème en 6 ans. Le fait d’avoir une centaine de joueurs évoluant en tant que professionnels dans un championnat national devrait permettre d’accroître le nombre de bons joueurs au sein de l’équipe nationale. Le fait que cette démarche arrive maintenant n’est pas le fruit du hasard, le Canada étant co- organisateur de la coupe du monde 2026, avec les Etats Unis et le Mexique, et n’a actuellement pas le même niveau que ces deux pays.

Ainsi de nombreux espoirs sont portés par cette nouvelle génération de joueurs et ces jeunes qui vont pouvoir s’améliorer au sein de la Canadian Premier League, compétitive financièrement et diffusée par le géant espagnol MédiaPro, afin d’avoir une équipe compétitive sur le plan international en moins de 10 ans.

Drogué de sports sans remède possible, et plus particulièrement de football, que je tente de pratiquer depuis l'âge de 6 ans. Partisan d'anecdotes croustillantes sur l'opium du peuple, d'humour décalé et de voyages autour du Football, j'espère vous transmettre ma passion avec autant d'amour...

... à lire dans Sinon

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour