AvideceWopyBalab

Le football français va-t-il enfin (re)connaître l’ivresse des sommets ? Après 1993 et le sacre de l’OM en Ligue des Champions, le PSG pourrait se faire poser la question aux observateurs les plus aguerris du ballon rond. Depuis l’arrivée de au Paris-Saint-Germain il y a quelques jours, les joueurs de la capitale font désormais office de favoris à la victoire finale dans la coupe aux grandes oreilles, celle-là même qu’ils avaient touchée du bout des doigts lors du Final 8 du mois d’Aout 2020. En passant par exemple de 8.50 à 3.60 chez le bookmaker netbet, la cote du succès parisien n’a jamais été proposée aussi basse en entame de compétition, démontrant tout l’impact que la Pulga pourrait avoir sur le jeu francilien. De là à espérer de très grandes choses ? Pourquoi ne pas penser que oui ?

Un énorme apport psychologique

Avec les venues de donc, mais également celles de Sergio Ramos, Gigio Donnarumma ou encore de Georginio Wijnaldum, le PSG se dote désormais d’une véritable équipe de gagneurs, en plus d’un effectif au talent démesuré. Avec une charnière centrale expérimentée et hargneuse -Sergio Ramos, des joueurs offensifs parmi les meilleurs de l’Histoire et un milieu de terrain plus dense que ces dernières années, le club de la capitale semble armé pour aller le plus loin possible sur la scène européenne en 2021-2022. Et cela se démontre avant tout par le palmarès incroyable dont ses joueurs sont déjà auréolés.

Au cumulé, si l’on ne parle que des recrues estivales, le PSG s’est offert l’équivalent de onze Ligue des Champions remportées, avec un joueur habitué à gagner à chaque ligne. De dans les buts à Leo Messi devant, en passant par Wijnaldum au milieu et derrière, chaque compartiment du terrain parisien possède un vainqueur de la Champions League, de quoi lui offrir certaines garanties lorsque les gros duels seront programmés. Un atout de poids pour le club, qui a longtemps flanché par des problèmes de concentration et de doutes psychologiques en Ligue des Champions.

Paris devant Munich et City

Devant le Bayern Munich et Manchester City dans l’esprit des bookmakers, Paris s’avance ainsi comme le favori n°1 à la succession de Chelsea cette saison. Et ce ne sont pas les supporters parisiens qui pourront s’en plaindre. Après avoir échoué consécutivement face au Bayern Munich puis Manchester City, l’écurie parisienne pourrait de nouveau s’inviter dans le dernier carré au Printemps 2022, et confirmer encore son changement définitif de statut. Prévu à la fin du mois d’Aout dans la ville suisse de Nyon, le tirage au sort des poules pourrait en tout cas livrer son lots d’heureux (et de malheureux) parmi les adversaires de ce PSG-là. Si rêver plus grand est depuis toujours l’ambition du Paris version QSI, le temps est maintenant venu de passer du rêve à la réalité. Au risque de chuter d’encore un peu plus haut.