Restons connectés

PKFoot

Tour d’Europe : le Bayer Leverkusen renversant, triste derby à Manchester

Tour d'Europe

Tour d’Europe : le Bayer Leverkusen renversant, triste derby à Manchester

Ce week-end des 24 et 25 octobre, l’Europe du foot nous offre ce qu’elle a de meilleur… mais aussi ce qu’elle peut faire de pire. Voici la liste des faits et gestes qui ont retenu notre attention. Et dans la mesure où on ne peut pas tout voir, n’hésitez pas à nous raconter les moments de foot qui ont marqué votre semaine !

Le meilleur de la semaine

L’affiche de la 9e journée de Liga a tenu toutes ses promesses entre le Celta Vigo et le Real Madrid (1-3). Les Madrilènes ont frappé un grand coup en infligeant aux Galiciens leur première défaite de la saison en championnat. Navas a réalisé un excellent match, avec de nombreuses parades difficiles, ne devant s’incliner que sur une frappe inatteignable du très inspiré Nolito. Ronaldo, et Marcelo ont fait parler la poudre, pour offrir un précieux succès à la Maison Blanche.

Ancien club phare du football allemand, Hambourg n’est plus que l’ombre du géant qu’il était. Après avoir frôlé la relégation plusieurs saisons de suite, le club – qui n’a jamais connu la seconde division – veut assurer un maintien tranquille. C’est plutôt bien parti, grâce notamment à cette victoire acquise dans les dernières minutes sur la pelouse d’Hoffenheim (0-1), sur un bijou d’action collective conclue par Lassoga, l’homme fort du HSV.

Enfin diront leurs fans. Après une série de 3 matches sans victoire, l’AC Milan renoue avec le succès face à Sassuolo (2-1). En supériorité numérique pendant plus d’une heure, les Rossoneri ont eu toutes les peines du monde à s’imposer, avec un Bacca esseulé devant. On est encore loin des heures de gloire qui ont marqué l’histoire de ce club mythique, mais cette équipe doit savourer chaque victoire.

Le FC Barcelone enchaine les victoires, même sans Messi. Après Neymar, puis Rakitic, c’est au tour de Suarez de faire oublier le numéro 10 catalan, cette fois-ci face à Eibar. Rapidement menés au score, les Blaugrana ont pu compter sur leur attaquant, particulièrement actif sur le front de l’attaque et auteur d’un coup du chapeau qui met en avant ses énormes qualités (1-3). Avec Aguero et Lewandowski, l’Uruguayen est sans conteste le meilleur numéro 9 du monde.

Le début de saison catastrophique est déjà derrière les joueurs de Gladbach, revenus dans la première partie de tableau en Allemagne, et victorieux du choc face à Schalke (3-1). Dans un match équilibré, le coup franc de Raffael aura sonné le glas des visiteurs, réduits à 10 suite à une agression de Geis.

On loue souvent, à juste titre, l’approche offensive du Rayo Vallecano. Cela peut mener à encaisser 5 buts face au Barça, mais cela permet également d’en passer 3 à une équipe de l’Espanyol Barcelone dépassée par le jeu plein d’entrain du troisièle club de Madrid (3-0). La rencontre a certes été rendu plus facile grâce aux 2 expulsions barcelonaises, mais la supériorité du Rayo sur la rencontre est indiscutable. Et donne toujours plus envie de voir ce que Paco Jemez pourrait produire à la tête d’un club avec plus de moyens.

On l’a dit cette semaine, et plusieurs fois la saison dernière également : le Bayer Leverkusen est une équipe qui vaut le détour. Elle l’a encore montré ce week-end. Menée 1-3 sur sa pelouse, elle a renversé Stuttgart (4-3) dans les dernières minutes de la rencontre, offrant à ses spectateurs un second match d’anthologie après celui en Ligue des champions. La formation de Schmidt ne gagnera ni le championnat, ni la coupe d’Europe. Mais elle est formidable à suivre semaine après semaine.

Leicester continue son bonhomme de chemin. Sauvé de la relégation grâce à une année 2015 exceptionnelle en Premier League, les joueurs de Ranieri peuvent notamment compter sur la réussite de Vardy, meilleur buteur actuel de Premier League. Avec 10 buts, l’international anglais a déjà inscrit le double de son total de l’an passé ! C’est encore lui l’unique buteur du match face à Crystal Palace (1-0), se permettant même le luxe d’éliminer le gardien adverse d’une subtile pichenette.

https://twitter.com/jademaya2013/status/657942389496135680

C’est légèrement mieux pour la Juventus, qui s’impose face à l’Atalanta (2-0) grâce à un bon Dybala, buteur, passeur décisif, et qui obtient même un penalty que Pogba ne convertira pas. L’Argentin devra continuer comme ça, puisque c’est un peu le désert niveau offensif pour les champions d’Italie en titre. Leur regain de forme (série de 5 matches sans défaite) est surtout le fait de leur solidité retrouvée : la Vieille Dame n’a encaissé qu’un but lors des 5 dernières rencontres.

Lewandowski a beau marcher sur l’eau, il voit en Aubameyang un concurrent crédible au titre de meilleur buteur de Bundesliga.

Comme à son habitude, Dortmund a fait le spectacle ce week-end. Opposé à Augsbourg, le Borussia s’est amusé (5-1), régalant le public bouillant du Signal Iduna Park. Un triplé d’Aubameyang, un doublé de Reus et 3 passes décisives de Kagawa ont notamment contribué à ce festival offensif. Lewandowski a beau marcher sur l’eau, il voit en Aubameyang un concurrent crédible au titre de meilleur buteur de Bundesliga. Le Gabonais en est déjà à 20 buts toutes compétitions confondues cette saison.

On en parlait cette semaine. Salah et Gervinho, s’ils connaissent beaucoup de déchet, sont capables de faire des différences incroyables par leur vivacité et leur technique. Les deux joueurs ont offert la victoire à la Roma, sur la pelouse de la Fiorentina (1-2) dans une affiche particulièrement attendue en Italie. Les rêves de titre de Garcia semblent plus légitimes que jamais…

Mais aussi

Sur la selette, Moyes a eu l’agréable surprise de voir sa Real Sociedad dépecer Levante (4-0) dans un match très ouvert qui aurait pu finir à 4-4. Abedi peut être fier de ses fils. La rencontre entre Aston Villa et Swansea (1-2) les a vus tout deux marquer : Jordan a ouvert le score, avant qu’André ne lui réponde en fin de match pour offrir la victoire aux siens. Buteur face à Everton, Giroud affiche une belle forme avec Arsenal (2-1). La concurrence de Walcott lui fait du bien. Les buts d’Empoli face au Genoa (2-0) ne sont pas les plus beaux du week-end, mais ils rappellent que les armes fatales du football, le une-deux et le centre en retrait, sont toujours efficaces. Higuain continue à empiler les buts dans toutes les positions. Ce week-end, il a marqué d’une frappe sans contrôle, du pied gauche, sur la pelouse du Chievo Vérone (0-1). Il fallait s’y attendre : le Bayern continue à faire le plein de victoires, avec une nouvelle correction, cette fois-ci pour Cologne (4-0). Robben a marqué pour son retour, et Coman a été très bon.

Le pire de la semaine

Evidemment, ce n’est pas évident de défendre face au FC Séville, qui est intrinsèquement dans le top 6 espagnol. Mais concéder 3 penaltys constitue une faute professionnelle à ce niveau. Getafe, balayée par une équipe savamment orchestrée par l’étincelant Banega (5-0), doit retravailler certains aspects de son jeu, sous peine de grosses désillusions.

Après un départ canon, l’Inter Milan marque le pas. Certes, Sorrentino a réalisé un grand match dans les buts siciliens, enlevant une frappe de Guarin qui se dirigeait en lucarne, et sauvant la balle de match sur le dernier face-à-face. Mais le bilan est implacable : la formation de Mancini n’a plus gagné en championnat depuis 4 matches.

https://twitter.com/CarlosBerumen13/status/658020059340664832

Au vu de l’implication de sa défense, le Bétis Séville peut s’estimer très heureux d’avoir décroché le point du match nul à Grenade (1-1). Les Andalous auraient pu compter 3 buts de retard après 30 minutes de jeu, tant leurs largesses défensives ont été criantes. Cela passe face à Grenade, cela sera lourdement sanctionné face à une équipe plus réaliste.

Triste derby à Manchester, où aucune des deux équipes n’a réussi à marquer (0-0). Une demi-heure intense en première période, une barre trouvée par Lingard sur une belle ouverture de Martial, et une frappe dangereuse de Smalling : c’est tout ce qu’il y avait à voir. De Gea n’aura même pas eu besoin d’effectuer le moindre arrêt difficile. Sans Aguero et Silva, cette affiche n’a pas tenu toutes ses promesses, infligeant aux spectateurs un spectacle ennuyeux.

Mais aussi

Equipe séduisante dans son approche du jeu, Mayence est trop peu tranchante dans les deux zones de vérité pour accéder aux places d’honneur, comme ce week-end face au Werder Brême (1-3). Dommage, car Karius et Malli sont vraiment prometteurs. Rien ne va plus pour Chelsea. Le champion en titre a de nouveau perdu, cette fois-ci sur la pelouse de West Ham (1-2). Habitué de cette rubrique, Newcastle a encore déçu, cette fois dans le derby face au Sunderland (3-0) d’un M’Vila dominateur dans l’entrejeu. Bournemouth ne se maintiendra pas avec une défense de ce niveau. C’était journée portes ouvertes ce week-end face à Tottenham (1-5). Kane a su en profiter pour inscrire un triplé. En Italie, la prestation défensive de Vérone était du même acabit. C’est la Sampdoria qui a profité de cette défense de plots pour se faire plaisir (4-1).

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Tour d'Europe

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour