Restons connectés

Premier League : un Boxing Day complètement fou

Angleterre Liverpool FCManchester CityManchester UnitedTottenham Hotspur

Premier League : un Boxing Day complètement fou

Les 2 premiers qui tombent, c’est du pain béni pour le 3e qui revient dans la course. Le Boxing Day a confirmé que la course au titre serait indécise jusqu’au bout en Angleterre, et c’est tant mieux !

Le meilleur de la semaine

Après une entame difficile qui aurait pu être fatale sans un gardien de la trempe de Lloris, Tottenham a pris la mesure de Norwich pour finalement s’imposer sans encombre (3-0). Kane, auteur d’un doublé dont un penalty qu’il provoque lui-même, a été particulièrement inspiré. C’est une belle opération pour les Spurs qui sont provisoirement 4e du championnat, et virtuellement qualifiés pour la Ligue des champions.

Chelsea a manqué de chance, mais il y a eu du mieux face à Watford, l’actuelle équipe poil-à-gratter de la Premier League (2-2). Matic offre un penalty de façon improbable, tandis que la frappe d’Ighalo est détournée. Mais le contenu y était, et Diego Costa a retrouvé sa formidable finition. Dommage pour les Blues : leur avant-centre manquera le match face à Manchester United, tandis qu’Oscar a glissé piteusement sur le penalty de la gagne. Mais Chelsea ne fera pas face chaque week-end à une équipe en telle réussite, et devrait engranger les points en continuant ainsi.

Manchester City était favori avant la réception de Sunderland, et a fait honneur à son statut (4-1). Sterling et De Bruyne confirment un peu plus leur bonne adaptation, en témoigne leur efficacité. Bony, également buteur, se permettra même le luxe de rater un penalty. A noter le magnifique contrôle orienté de Silva sur l’action qui provoque la faute : du très haut niveau. Les Skyblues profitent surtout des faux pas de Leicester et Arsenal, et font la bonne opération du week-end.

Mais aussi

Moins en vue que la saison dernière, cela fait plaisir de voir Cresswell un peu en lumière, via son joli but pour West Ham, face à Aston Villa (1-1). Swansea tient enfin son succès, face à WBA (1-0). Saluons au passage la clairvoyance du corps arbitral qui valide le but là où la tentation de siffler faute sur le gardien est grande, notamment à vitesse réelle.

Le pire de la semaine

Manchester United est l’équipe qui tente le moins souvent sa chance en Angleterre.

Le numéro 7 évoquait de beaux souvenirs à Manchester United, puisque Cantona, Beckham ou Ronaldo ont porté ce numéro. Aujourd’hui, cela correspond surtout au nombre de matches consécutifs sans victoire des Red Devils… Symbole d’une politique sportive ratée, les 2 derniers porteurs de ce maillot n’ont pas apporté ce qu’on attendait d’eux : Di Maria est parti au bout d’un an, tandis que Depay peine à s’imposer, se montrant même fautif sur l’ouveture du score de Stoke City. Mais accuser le jeune attaquant néerlandais serait trop facile, tant c’est toute l’équipe qui a perdu sa sérénité défensive, qui cachait les lacunes offensives il y a quelques semaines. Obstinée par des phases de préparation interminables et infructueuses, la formation mancunienne est l’équipe qui tente le moins souvent sa chance en Angleterre, et affiche un bilan ridicule de 22 buts en 18 journées. Bojan et Arnautovic, buteurs et intenables tout au long de la partie, ont magnifiquement profité de la faiblesse d’une équipe qui fait honte à son histoire (2-0). Le deuil est très loin d’être terminé.

Après Arsenal, Liverpool est la seconde équipe à faire chuter Leicester en Premier League. Le leader surprise a été dominé par son adversaire, ne se créant pas beaucoup d’occasions, et concédant quelques belles actions amenées par le très inspiré Coutinho. S’il rate lamentablement un 4 contre 1 sans gardien, Benteke reste le héros du match puisqu’il est l’unique buteur de la rencontre. Ce but va faire du bien au Belge, dont la puissance pourrait tant apporter aux Reds s’il était à 100% de ses moyens et de sa confiance…

Les plus optimistes diront qu’il vaut mieux prendre une claque 4-0 que perdre 4 fois sur le plus petit des scores. Inattendu, l’échec d’Arsenal sur la pelouse de Southampton a été particulièrement spectaculaire. Les Saints pouvaient réussir tout ce qu’ils entreprenaient, en témoigne les buts de Long, où le ballon passe entre les jambes de Mertesacker sur le premier, puis entre celles de Cech sur le second. Les Gunners ont l’occasion de se ressaisir rapidement avec le déplacement à Bournemouth. Mais les observateurs les plus sceptiques retiendront qu’Arsenal craque souvent lorsqu’il s’agit de prendre la tête du championnat…

Mais aussi

Quand on flirte autant avec la zone rouge, on ne peut décemment pas se permettre de rater sa sortie à la dernière seconde du match. Même si la tête de Cleverley n’est pas évidente à rentrer, Elliot aurait dû boxer le ballon plus loin. Et Newcastle aurait dû obtenir le point du match nul face à Everton (0-1).

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi, je vous invite donc à me donner votre opinion.

... à lire dans Angleterre

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier tutoriel

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour