Restons connectés

Pourquoi veut-on voir Lyon chuter ?

France

Pourquoi veut-on voir Lyon chuter ?

7 ans qu’on attendait un vrai championnat, avec de véritables enjeux et non pas un titre de champion de L1 joué des la 30eme journée. La L1, qu’on aurait pu rebaptisé OL1, recommence à nous intéresser et ce la est dû en grande partie a la défaillance de l’ogre lyonnais laissant place aux concurrents qui osent enfin pointer le bout de leur nez.

La fin d’un cycle

Ah ! qu’il est beau notre championnat cette année ! C’est la phrase a la mode en L1 cette saison. Tout le monde a l’air de se réjouir des frasques lyonnaises mais pourquoi tant de haine ? Déjà l’OL qui survole la L1 pendant 7 ans, ça agace. A contrario ça a permis de construire un « super » club français capable de rivaliser avec les plus grands d’Europe, enfin pas au gout des lyonnais. Parce que ce fut un point mis en exergue par JM. AULAS après la défaite en 1/8eme de finale de LdC contre Barcelone, se plaignant d’avoir un championnat favorisant le nivellement de la L1 par le bas et non pas une L1 créatrice de club d’excellence.

Mais cela n’a pas eu l’effet escompté (n’a jamais dépassé le stade des quarts de finale en LdC), plus l’équipe de Lyon gagne, plus on la déteste. Cette sensation est cristallisé par la popularité de son président charismatique JM. AULAS. Il représente bien l’image de l’OL de nos jours, plus considéré comme une machine commerciale bien rodée plutôt qu’un club de foot déchainant les passions a travers l’hexagone, voir plus.

Du changement à l’horizon

Vouloir changer de champions est de nature humaine, c’est naturel et totalement justifié. Le football fonctionne par cycle, chaque équipe possède le sien et il semblerait que Lyon ait loupé le coche. De l’ascension de l’OL jusqu’à son apogée (domination totale de la L1 -15 pts d’avance – et élimination en quart contre le milan AC pour la saison 2005/2006), cette équipe semble en perte de souffle et l’amateur de L1 de base veut du changement. Il en a marre de voir JM. AULAS monopolisé le temps de parole du football français, de « présider » la L1 à sa manière. Le football n’est pas une entreprise et malgré une époque prospère l’OL subit le contre-coup de sa gestion trop stricte et trop froide et parait fébrile voir blasé par 7 titres de champions successifs acquis sans trop de difficultés. Il semblerait que tous ces titres et cette omniprésence lyonnaise dans le football français ait formé un état d’esprit « anti-lyonnais ». Ce terme, certes très agressif, est pourtant bien d’actualité puisqu’on a l’impression que Lyon tellement dominateur a dévalorisé le titre de champion de France en nous martelant son envie de gagner la LdC.

La méforme lyonnaise coïncide parfaitement avec la montée en puissance des grandes équipes françaises comme l’OM, le PSG et Bordeaux. Mais est-ce un hasard? Non. Simplement l’hégémonie lyonnaise semble prendre fin et les prétendants au titre n’ont pas attendu pour sauter sur l’occasion, celle ci était trop belle. Et de notre côté on se réjouit de cette situation tant Lyon a été cruel et a régné sans partage, maintenant il va falloir apprendre à partager…ou pas.

Rappel

2009 – ?
2008 – Lyon champion avec 4 points d’avance sur Bordeaux
2007 – Lyon champion avec 17 points d’avance sur Marseille
2006 – Lyon champion avec 15 points d’avance sur Bordeaux
2005 – Lyon champion avec 12 points d’avance sur Lille
2004 – Lyon champion avec 3 points d’avance sur le PSG
2003 – Lyon champion avec 1 point d’avance sur Monaco
2002 – Lyon champion avec 2 points d’avance sur Lens

William est un passionné de l’OM. Le terrain est aussi son quotidien puisqu’il joue aussi en compétition. Fin connaisseur des championnats français et espagnol et du foot-business, il essaye d'être au plus proche de l'actu foot jour après jour.

... à lire dans France

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour