Restons connectés

PKFoot

Raphaël Varane, le surdoué

Espagne

Raphaël Varane, le surdoué

Du haut de ses 21 printemps le défenseur central, natif de Lille, ne cesse de nous surprendre par l’immensité de son talent. Sérieux, rigoureux, intelligent et décisif, Varane est déjà l’un des plus grands espoirs du football mondial. Arrivé au Real Madrid à 18 ans, il rejoint les Bleus à 19. Retour sur le parcours atypique d’un joueur hors du commun.

Un talent précoce

Rares sont les joueurs qui peuvent se vanter de jouer dans l’un des plus grands club au monde à seulement 21 ans. C’est pourtant le cas de , pensionnaire au Real Madrid depuis 2011. Né à Lille en avril 1993, le défenseur de la maison blanche s’est d’abord essayé au rugby pour finalement tomber sous le charme du ballon rond. Repéré à l’âge de neuf ans, il présentait déjà un potentiel hors normes, comme en témoigne Christophe Debuyser son ancien entraîneur de l’AS Hellemmes :

Déjà, athlétiquement, il était quasiment plus grand que les enfants d’une voire deux générations au-dessus. Ensuite, il avait une frappe de balle au-dessus de la moyenne et une vitesse de course impressionnante. Il avait ce don, on le sentait.
Christophe Debuyser, son ancien entraîneur de l’AS Hellemmes

Raphaël Varane, le surdoué

Il intègre le centre de formation du RC Lens à l ‘âge de 13 ans, régulier et impressionnant lors des rencontres, il évolue dans toutes les catégories d’âge, toujours avec un an d’avance. Il est appelé pour la première fois dans le groupe professionnel de Jean-Guy Wallemme le 16 octobre 2010, et titularisé le 7 novembre suivant pour affronter Montpellier. Par la suite tout s’est très vite enchaîné, sa saison remarquable l’emmène jusqu’en Equipe de France Espoirs. Il marque son premier but professionnel le 7 mai 2011 et devient le capitaine de son équipe lors de la 37ème journée de championnat. Impressionnant par son calme et sa technique, Varane montre alors un fort potentiel qui le conduit dans l’un des plus grands clubs européens.

Le numéro 2 des Merengue

C’est Zinédine Zidane en personne, à l’époque directeur sportif du Real et conseiller du président Florentino Pérez, qui a souhaité faire venir Raphaël Varane. Courtisé par de nombreux clubs après seulement une saison en pro, le jeune nordiste a finalement signé à la maison blanche espagnole en juin 2011. Son transfert, jugé trop cher (10 millions d’euros), a fait l’objet de vives critiques en Espagne, notamment par le quotidien sportif El Mundo :

Si Varane, 18 ans, a été recruté, c’est juste pour faire croire à Zidane que son avis compte au Real.
El Mundo, pas tendre avec Zizou

Heureusement pour lui, les critiques sur le montant de son transfert ont vite fait place aux éloges sur son talent. Raphaël Varane débute pour la première fois en tant que titulaire au Real le 21 septembre 2011, face à Santander. Trois jours plus tard, il est de nouveau titularisé par José Mourinho, et inscrit alors son premier but sous les couleurs madrilènes. La semaine suivante, il devient le troisième plus jeune madridista de l’histoire à jouer en Ligue des Champions. Les deux premiers étant Raúl et Iker Casillas, deux grandes légendes du club madrilène. Nous pouvons alors lui souhaiter une aussi belle carrière que ses deux prédécesseurs. Pour sa première saison espagnole, Varane ajoute un premier trophée à son palmarès, celui de Champion d’Espagne, et compte en tout 15 matchs sous le maillot blanc.

Sa seconde saison au Real est la confirmation, il dispute 35 matchs et marque deux buts décisifs face au FC Barcelone, lors des deux demi-finale de Copa del Rey. Il devient alors le plus jeune joueur de l’histoire du Real à marquer contre le Barça, effaçant le record de Raúl. Lors de ces deux matchs il a démontré une maturité et une assurance déconcertante, qui font de lui un réel patron en défense, malgré son jeune âge. José Mourinho, son entraîneur de l’époque, l’a d’ailleurs souligné :

Il est fantastique. J’ai vraiment confiance en lui et peu importe qu’il ait 19, 25 ou 30 ans. C’est un joueur qui a une grande personnalité.
José Mourinho, peu avare en compliments

Sa rupture au ménisque, en fin de saison 2012-2013, le condamne à rester éloigné des terrains pendant plus quatre mois. Heureusement pour lui, la fin de sa saison suivante est plus heureuse, puisqu’il participe à la victoire du Real en finale de Ligue des Champions. Il a joué 32 matchs lors de cette saison 2013-2014, et remporté la Copa del Rey ainsi que la dixième ligue des Champions du Real Madrid.

Même si il est troisième dans la hiérarchie du Real, derrière Sergio Ramos et Pepe, Varane reste un joueur essentiel pour le club. Décidé à rester et à s’imposer définitivement, une longue et belle carrière à Madrid se dessine devant lui.

Raphaël Varane, le surdoué

Le taulier de l’Equipe de France

Son physique longiligne (1,91 m pour 78kg), son excellent jeu de tête, ses qualités de relance et sa vision du jeu font de lui le défenseur idéal pour l’équipe de France. A seulement 21 ans, Raphaël Varane est devenu un joueur indispensable pour la sélection nationale. Sa première ne remonte pourtant qu’au 22 mars 2013, face à la Géorgie, où il fut le plus jeune défenseur ayant jamais débuté un match de l’Equipe de France. Au fil des matchs il est devenu un titulaire indiscutable, notamment grâce à ses qualités athlétiques, son intelligence et sa rigueur. Fort d’une maturité hors du commun, Varane possède un talent inné, qui fait d’ores et déjà de lui un taulier de l’équipe de France.

C’est lui, il est comme ça. Il y a certains joueurs qui, à 30 ans, n’ont pas cette maturité. Lui, il l’a. Il est calme, serein, ça se voit sur son visage. Et comme il n’est pas non plus embêté quand il a le ballon dans les pieds… C’est un joueur hors catégorie par rapport à son âge.
, sélectionneur paternel

Il devient le 14 octobre dernier le plus jeune capitaine de l’histoire des Bleus, et fût pour sa 17ème sélection, mardi dernier contre la Suède, capitaine d’entrée de jeu. Il a d’ailleurs lors de cette rencontre délivré les Bleus, à la 84ème minute de jeu, et inscrit son premier but sous le maillot tricolore. Véritable patron de cette équipe remaniée, il a prouvé une nouvelle fois qu’il est digne de confiance.

Le talent inné de Raphaël Varane, son travail et son intelligence l’ont conduit au sommet du football mondial. A seulement 21 ans il a atteint les quarts de finale de la Coupe du Monde 2014, gagné une Ligue des Champions, la Liga et une Copa del Rey. Sobre, discret et attachant, le jeune défenseur représente l’avenir des Bleus mais aussi du Real Madrid. 

Étudiante en journalisme sportif. Amoureuse du football espagnol et de La Liga. #22

... à lire dans Espagne

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour