AvideceWopyBalab

En rejoignant Liverpool l'été dernier, a laissé croire que le PSG avait perdu son âme. Cette âme de loose attitude qui a caractérisé le PSG de l'ère Colony Capital et dont Sakho était devenu finalement le vestige, du haut de ses 23 ans. A chaque entrée ou toucher de balle, les spectateurs se rappelaient au bon souvenir d'une formation parisienne hasardeuse et des samedis soir qui déchantent. On s'attache rapidement aux souvenirs, surtout quand ils sont difficiles. Mamadou est désormais devenu l'étendard d'un nouveau club, celui d'un Liverpool qui se fait plaisir à penser à des jours meilleurs. Vestige d'un jour, vestige toujours.