Restons connectés

Streaming illégal, partenariats : les géants du web à l’assaut des droits du football

Marketing

Streaming illégal, partenariats : les géants du web à l’assaut des droits du football

Au fil des années, grâce au développement de nombreux outils innovants, les réseaux sociaux imposent leur ambition de devenir les diffuseurs officiels des plus grandes compétitions sportives. Le football n’échappe pas à cette évolution et les médias historiques sont déjà victimes collatérales de ces nouveaux canaux, d’autant plus que leur usage n’est pas toujours licite. Focus sur l’évolution de notre consommation du ballon rond.

De nouveaux diffuseurs aux dents longues

Facebook, Twitter, Amazon, Yahoo, Youtube … Ces mastodontes d’internet ont déjà enclenché leurs offensives sur les droits de diffusion du sport et proposent à leurs utilisateurs, avec des business models différents, de suivre en direct leur compétition préférée directement sur leurs sites. A titre d’exemple, Twitter a proposé cette année les matchs de NFL du jeudi soir ainsi que le tournoi du Grand Chelem de Wimbledon. Aujourd’hui, de nombreux droits sont actuellement négociés par ces nouveaux diffuseurs et le football est au centre des débats.

Streaming illégal, partenariats : les géants du web à l'assaut des droits du football

Grenade – Betis : Premier match de Liga Santander diffusé sur Facebook Live

La Bundesliga a donc ouvert le bal il y a près d’un an en accordant à Amazon le droit de diffuser du contenu sur son service Prime Video puis en accueillant le géant américain comme détenteur des droits de diffusion des matchs sur le web et le mobile. Facebook n’est pas en reste puisque le réseau social vient de décrocher la diffusion d’au moins 22 matchs de saison régulière de MLS et plus de 40 émissions live lors des journées de championnat, 46 matchs du championnat mexicain et, surtout, les matchs du vendredi du championnat espagnol directement sur la page Facebook de la Liga Setanta, tout comme la Copa del Rey. Une occasion en or pour les différentes ligues d’accroître leur audience et de lutter face à un piratage qui prend de plus en plus d’ampleur.

Le casse-tête du streaming illégal

Qui n’a jamais vu apparaître dans son fil Twitter ce genre de message ?

Aujourd’hui, le streaming illégal est le cauchemar des diffuseurs qui déboursent des millions pour proposer un spectacle à leurs abonnés, alors que des profils et autres sites internet très difficiles à contrôler offrent le même contenu dans une qualité relativement bonne et gratuitement. Bien que des actions légales soient menées contre des sites comme Roja Directa (fermé), le piratage a muté grâce à Facebook Live. Des profils, créés quelques minutes avant les matchs, diffusent illégalement les rencontres à des centaines de milliers de personnes, avant de disparaître aussi rapidement qu’ils sont apparus. Pas de représailles possibles face à cet ennemi invisible, ce qui inquiète les détenteurs de droits. Il est déjà difficile de dénoncer un compte Twitter auteur de Gifs a contenu protégé alors se battre face à un profil Facebook éphémère…

Streaming illégal, partenariats : les géants du web à l'assaut des droits du football

Des centaines de milliers de personnes regardent le football illégalement sur Facebook Live

La gratuité comme seule solution ?

En conséquence, l’ouverture de la diffusion du football aux plateformes de VOD et aux réseaux sociaux permettrait, en plus de générer de nouvelles sources de revenus, de contrer l’apparition de sites pirates qui se rémunèrent grâce à la publicité. Et c’est exactement de la même façon que les ligues de football et les diffuseurs pourront rémunérer l’accès gratuit aux matchs pour le public. Proposer à un annonceur une audience de 500 000 personnes sur une chaîne payante ou de plusieurs millions sur les réseaux sociaux aura un effet bénéfique sur la négociation des espaces publicitaires. Si l’accès à internet n’est aujourd’hui pas disponible pour tous, le développement des projets “internet for all” de Space X, Google ou encore Facebook (encore) peut changer, une nouvelle fois, les opportunités du web dans la diffusion de contenus sportifs, notamment sur le continent africain, premier territoire en terme de nombre de fans de football. Il faudra également compter avec l’arrivée de nouvelles technologies, comme la réalité augmentée, qui bouleverseront à coup sûr notre façon de regarder le jeu, comme le fait déjà la NBA en diffusant des matchs sur casque VR grâce à leur plateforme NBA League Pass. Une chose est sûre, la diffusion du football est en pleine révolution.

Streaming illégal, partenariats : les géants du web à l'assaut des droits du football

Le futur de l’advertising dans le football ?

Fan inconditionnel de football depuis l'enfance, mon coeur bat pour le Liverpool Football Club. Supporter et non pas spectateur, le beau jeu et le mouillage de maillot sont mes priorités. On se retrouve sur Twitter !

... à lire dans Marketing

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier quiz

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour