Restons connectés

20e journée de Ligue 1 : Tony Chapron contrattaque à Nantes, Costil arrête (encore) un penalty

Les prix de la Ligue 1

20e journée de Ligue 1 : Tony Chapron contrattaque à Nantes, Costil arrête (encore) un penalty

Cette journée du championnat a été marquée par les actions des arbitres : à Caen comme à Nantes, leurs décisions ont fait la polémique. D’autres matchs ont réservé des surprises avec l’égalisation à la toute fin du match à Dijon, ou encore un étincelant qui arrête le penalty du Troyen .

Cartons en série à Caen

Vercoutre s’est emporté en venant protester contre la célébration de but de . Ce comportement – plus bête que méchant – lui a valu un carton rouge de la part de l’arbitre. Johan Hamel a ensuite compensé cette expulsion surprise en donnant un nouveau carton rouge au Lillois Ballo-Touré dès le retour des vestiaires. Pour un geste – plus maladroit que méchant – et peut-être après avoir cru que Ronny Rodelin était réellement blessé (avant de revenir gambader et buter à plusieurs reprises sur Mike Maignan), les deux équipes ont fini la rencontre à 10 contre 10. A noter que trois autres cartons jaunes ont été distribués à chaque équipe en plus des deux exclusions…

Tony Chapron tente un rage kick

Sur un contre parisien, l’arbitre et un joueur nantais se percutent. En se relevant, Tony Chapron laisse traîner la jambe pour essayer de mettre un coup de pied au Nantais qui, lui, était resté debout suite à leur petit accrochage en pleine course. Le pauvre joueur se prend même un deuxième jaune et donc un rogue. Du jamais vu. Accessoirement Paris l’a emporté (0-1) mais tout le monde s’en fout.

Dijon – Metz : question de timing

Il ne fallait pas être en retard à Dijon puisque dès la première minute, Tavares a mystifié la défense adverse avant de tromper le gardien japonais de Metz. Il ne fallait pas non plus partir en avance puisque est parvenu à égaliser à la 89e minute (1-1), d’une belle reprise pleine de spontanéité à l’entrée de la surface. Metz vient de prendre quatre points en deux matchs et peut toujours rêver du maintien.

Costil, gardien de penalty

Khaoui a échoué à transformer le penalty troyen contre Bordeaux qui s’est imposé (0-1) dans l’Aube. L’ancien gardien rennais, Benoît Costil, qui vit une saison délicate, n’a encaissé qu’un seul des cinq derniers penalties auxquels il a fait face. Cette saison, il avait déjà arrêté celui de Briand et permis à son équipe de battre Guingamp lors de la septième journée.

 © image à la Une : SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Les prix de la Ligue 1

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour