Restons connectés

1ère journée de L1 : du spectacle, dans tous les sens du terme

Les prix de la Ligue 1

1ère journée de L1 : du spectacle, dans tous les sens du terme

PKFoot distribue des prix après cette 1ère journée de Ligue 1 2016/17 pour récompenser ou dénoncer des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters… Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot, ses boulettes mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif, l’individualisme ou l’ego.

La contre-performance : la routourne pas en faveur le LOSC

Quand on mène deux fois au score contre un promu et qu’on finit par perdre, il y a de quoi être déçu. Quand en plus votre adversaire (Metz) marque 3 buts en trois tirs cadré dont deux pénaltys, il y a vraiment de quoi pester. Cette poisse lilloise ne doit toutefois pas faire oublier leurs lacunes aux hommes d’Antonetti. Contre un autre promu (Dijon) samedi prochain, il faudra faire plus pour se mettre à l’abri des coups du sort.

La beauté du foot : vive le spectacle

Orgie de buts (26) sur la L1 pour cette reprise du championnat. Après le 2-2 de Monaco contre Guingamp, le score du samedi a été le 3-2 suite aux succès de Bordeaux (vs Sainté), de Metz (vs Lille) et de Caen (vs Lorient). Dimanche, le triplé de Lacazette a permis de maintenir le bel élan offensif, et on a même failli avoir du mal à reconnaître notre L1. Heureusement, le Vélodrome est passé par là pour nous offrir un bon vieux 0-0 des familles entre Marseille et Toulouse.

Aussi nominé : très bel hommage de l’Allianz Riviera aux victimes de l’attentat du 14 juillet dernier. On aurait aimé un tel respect dans tous les stades.

Le raté : l’expulsion de

Quand son équipe mène 0-2 à l’extérieur au bout d’une vingtaine de minutes, il faut réfléchir avant de faire faute sur un adversaire qui file au but. A dix, Lorient a ensuite sombré, encaissant trois buts caennais. Pour son premier match dans l’élite et sous ses nouvelles couleurs, le défenseur sénégalais s’est loupé par manque de discernement, même si l’on peut toujours discuter de la pertinence de son expulsion.

L’anti-sportif : l’affaire Lucas plombe déjà Bastia

Décidément comme le dit Lucas, cela se passe souvent mal à Bastia. Le Brésilien s’est effondré au moment de tirer un corner, soit-disant touché par un coup de bâton. Au regard de la vidéo mise en ligne par le club corse, la réaction du joueur paraît totalement disproportionnée, comme la plupart des roulades et autres mains sur la tête après les contacts sur le terrain en fait. N’empêche que même s’il a seulement été effleuré par le bâton, ce type de geste ne devrait pas se passer dans un stade. En fait, plutôt que de polémiquer sur la simulation ou sur la sanction pour le club corse, il faut plutôt se réjouir que le Brésilien ne soit pas blessé.

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Les prix de la Ligue 1

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour