Restons connectés

PKFoot

Tour d’Europe : le Barça en route pour le titre, surprises en FA Cup

Tour d'Europe

Tour d’Europe : le Barça en route pour le titre, surprises en FA Cup

Ochoa, Al-Hasbsi, Leno, Navas, Buffon : on félicite les gardiens ce week-end encore. Dans ce monde où tout va trop vite, on parle également de Coman, Cuadrado et Gameiro, qui s’en accommodent bien mieux que bien d’autres. Enfin, on met l’accent sur des joueurs qui ont trouvé – ou retrouvé – l’environnement idoine pour s’épanouir, tels Iago Aspas, Immobile ou Bakambu.

Le meilleur du week-end

La seconde aura été la bonne pour Ochoa en Liga. Le Mexicain a réussi à garder ses buts inviolés, et Malaga l’a emporté sur le Sporting Gijon grâce à un bijou de Juanpi (1-0). L’ancien gardien d’Ajaccio a réussi plusieurs arrêts déterminants, et a vu le poteau le suppléer la seule fois où il a été battu. Néanmoins, les supporters de Gijon diront, à juste titre, qu’un penalty en leur faveur a été oublié en fin de match.

Le Bayern Munich s’est tranquillement imposé face au Werder Brême (5-0). Titulaire, Ribéry signe une reprise magnifique qui conduira au 2e but personnel de Müller : un véritable exemple d’équilibre à montrer dans toutes les écoles. Malgré cette action de classe, le héros du match reste Coman, intenable sur son côté droit. Exploitant sa grande vitesse, le Français a signé 3 passes décisives.

Profitant d’un excellent travail de la fusée Cuadrado, Dybala a offert une nouvelle victoire à la Juventus, face à Sassuolo (1-0). Impliqué dans tous les mouvements offensifs de son équipe, l’Argentin aurait pu signer une passe décisive voire plus, sans la maladresse de ses coéquipiers. De l’autre côté du terrain, Buffon s’est employé pour conserver sa cage inviolée : il n’est plus qu’à 3 minutes du record de Série A.

https://twitter.com/LaGambetaDeOro/status/708432162005987330

S’il n’a pas pu empêcher la défaite des siens face à Crystal Palace (2-0), Al-Habsi n’a absolument pas à rougir de sa prestation. Le gardien de Reading a multiplié les arrêts de très grande classe, repoussant l’inéluctable jusqu’au bout ou presque. Il a fallu un penalty en fin de match de Cabaye pour qu’il encaisse le premier but, avant d’en prendre un second dans les arrêts de jeu, sur lequel on ne peut pas dire qu’il ait été très chanceux. Mais encore une fois, quelle excellente performance pour le vétéran !

Certes, il a encore raté un penalty. Mais quel match de Messi sur la pelouse de Getafe (0-6). L’Argentin a bien sûr marqué un but, mais il a aussi et surtout offert 3 passes décisives, dont une involontaire. C’est probablement dans son rôle de meneur de jeu du côté droit qu’on préfère le voir évoluer, dans un aspect plus collectif et humain que lorsqu’il marque comme un robot – ce qui reste impressionnant, on est d’accord.

Il ne parvient à s’exprimer que dans son club. Depuis son retour au Torino, Immobile revit, comme l’atteste son doublé face au Genoa (3-2). Malheureusement pour lui, son équipe n’a pas su tenir son avantage de 2 buts, concédant notamment 2 penaltys convertis par Cerci.

https://twitter.com/TransfersCalcio/status/709030226966290432

Englués dans le ventre mou, sans craindre la relégation ou espérer l’Europe, Ingolstadt et Stuttgart peuvent jouer libérés. Et c’est tant mieux, car cela donne un match très spectaculaire (3-3), avec des buts qui sont loin d’être moches. La Bundesliga comme on l’aime.

On n’est jamais mieux que chez soi. Iago Aspas revit cette saison au Celta Vigo, trustant régulièrement le top de notre Tour d’Europe. L’Espagnol a encore régalé face à la Real Sociedad, en inscrivant un but plein de finesse que n’aurait pas renié Bergkamp (1-0). Comme Lucas à La Corogne ou Aduriz à Bilbao, ses performances en Galice peuvent lui permettre de rêver d’une place dans la liste des 23 de Del Bosque pour l’Euro.

https://twitter.com/CeltaVigoFrance/status/708751740196233216

Dominateurs face à une équipe d’Aston Villa limitée, les Spurs de Tottenham ont logiquement gagné, revenant à 2 points du leader qui joue aujourd’hui. Le score aurait pu prendre d’avantage d’ampleur avec un peu plus de réussite. Comme d’habitude, Alli a été bon dans la création, laissant à Kane le soin de s’occuper de la finition, avec un doublé plein d’envie (2-0).

Toujours prêt à se projeter vers l’avant, Florenzi a marqué un véritable bijou pour la Roma, victorieuse face à l’Udinese (2-1). Puisqu’à un certain stade, un défenseur est obligé de se livrer, et l’Italien en a profité, effaçant habilement son vis-à-vis avant de marquer.

Si le Bayer Leverkusen a gagné face à Hambourg (1-0), il peut remercier Leno, bien plus déterminant qu’Ekdal, auteur d’un but contre son camp. Le gardien allemand a réussi plusieurs arrêts de classe pour préserver la victoire de son équipe.

L’affiche promettait du spectacle, et il y en a bien eu entre Séville et Villarreal (4-2). Les Andalous ont profité de la forme de Gameiro, qui à défaut de marquer, a fait des ravages grâce à sa vitesse largement supérieure à celle de ses opposants. Le sous-marin jaune n’a pas démérité, avec un doublé plein d’opportunisme et de talent de Bakambu, dont les qualités s’expriment bien mieux en Espagne qu’en France. Félicitations également pour la défense sévillane, qui a bataillé pour éviter le 3-3, avant de pouvoir porter l’estocade. Seul ombre au tableau : l’expulsion bête de Banega, sur une faute inutile et évitable.

Dortmund a gagné en champion (ou presque) face à Mayence, l’équipe surprise de cette Bundesliga (2-0). D’habitude plus cantonné à la construction du jeu au milieu, Kagawa a cette fois-ci eu plus d’opportunités pour monter dans les 20 derniers mètres. Après avoir raté un but fantastique, où il avait éliminé plusieurs joueurs et réussi un grand pont dans la surface, le Japonais a marqué le second but des siens sur un service d’Aubameyang.

Mais aussi

Cette victoire de Cari face à Frosinone (2-1) pourrait valoir de l’or en vue du maintien. A défaut d’être flamboyant dans le jeu, l’Inter Milan a fait parler sa puissance sur corner face à Bologne (2-1). Belle force de caractère de Bournemouth qui ne doute pas malgré les 2 égalisations de Swansea, et finit même par s’imposer (3-2). Super doublé de Pellè pour Southampton sur la pelouse de Stoke City (1-2), notamment le premier but sur une tête pourtant difficile à cadrer dans cette position. Belle démonstration de force de l’Atlético Madrid face à La Corogne (3-0).

Le pire du week-end

En déplacement sur la pelouse du Hertha Berlin, Schalke avait besoin d’une victoire pour continuer à croire à une place pour la future Ligue des champions. Mais ce sont bien les joueurs de la capitale qui se sont imposés, laissant son adversaire du soir à 4 longueurs (2-0). Il va être difficile de retenir les pépites du club, notamment Sané et Meyer, très courtisés par les grosses écuries européennes.

Malgré une bonne volonté de la part d’Agüero, Manchester City a pratiquement dit adieu au titre sur la pelouse de Norwich (0-0). Il faudrait un miracle pour que les Skyblues puissent devancer Leicester, Arsenal ou Tottenham. Ils avaient pourtant, sur le papier, l’effectif le plus complet d’Angleterre.

Hanovre a consolidé sa place de lanterne rouge en s’inclinant à domicile face à Cologne (0-2). Le cancre de Bundesliga n’a pas démérité, se créant énormément d’occasions d’ouvrir le score. Mais les inspirations de Kiyotake, qui ont amené beaucoup de situations chaudes, n’ont pas été correctement exploitées par les attaquants.

Arsenal a été éliminé par Watford (2-1) dans le cadre de la FA Cup. Gabriel a été beaucoup trop tendre sur sa défense lors du but d’Ighalo. Rayonnant, Ozil a vu ses coéquipiers rater de nombreuses occasions, lui qui a distribué les caviars tout le long du match. Les Gunners ont été maladroits, à l’image de Welbeck. Bien qu’auteur du but de l’égalisation, il rate la balle du replay dans les derniers instants.

Malgré la victoire, le Real Madrid n’a pas été très rassurant sur la pelouse de Las Palmas (1-2). Navas s’est employé à de trop nombreuses reprises, peu aidé par une défense plus que fébrile. Que reste-t-il à la Maison Blanche pour sauver sa saison, le titre semblant promis au Barça ? La Ligue des champions. Pas besoin d’être devin pour affirmer que les Madrilènes ne la gagneront pas s’ils ne parviennent pas à élever leur niveau de jeu.

Un but précoce sur un contre rondement mené et magnifiquement conclu, un gardien décisif, et une victoire de prestige face à Wolfsburg (1-0), il n’y avait vraiment que Volland pour apporter un bémol à Hoffenheim en ratant un penalty qu’il vole à son partenaire, en lui prenant le ballon des mains. Pour leur adversaire du week-end, cette défaite sonne probablement le glas des ambitions européennes des Loups. Bon courage pour conserver Draxler sans Ligue des champions ou Ligue Europa à disputer l’an prochain

Climat assez détestable dans la rencontre entre Everton et Chelsea. Le bouquet final a conduit à un carton rouge mérité de , qui a mordu son adversaire direct, avant de sortir en crachant aux pieds de l’arbitre. L’international espagnol n’a pas soutenu la comparaison avec son homologue d’Everton, Lukaku. Sans doute vexé d’avoir été peu mis en lumière à Chelsea, le Belge a signé un doublé, dont un premier but sur un exploit personnel.

On va être gentils et la qualifier d’approximative : la défense de Francfort n’a vraiment pas été à la hauteur face à Gladbach (3-0). Les buts encaissés sont tous le résultat d’une mauvaise relance, avec une mention spéciale pour la deuxième réalisation, signée Raffael de plus de 30 mètres. Le Brésilien profite d’une sortie absurde du gardien, sur un long ballon qui devait être anodin, pour inscrire un lob parfait.

Mais aussi

Mauvaise défense de la Sampdoria sur le but encaissé face à Empoli (1-1). Il est anormal de voir qu’aucun défenseur ne saute pour intercepter ce centre venu d’un coup franc. En concédant le nul face à Vérone (1-1), la Fiorentina fait la mauvaise opération du week-end en Série A. Match encore ennuyeux de Manchester United, qui sauve les meubles en arrachant un replay face à West Ham (1-1). Les Red Devils n’ont pas cadré un tir en première période…

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Tour d'Europe

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour