Restons connectés

PKFoot

Tour d’Europe : le Barça champion, Manchester United ridicule

Tour d'Europe

Tour d’Europe : le Barça champion, Manchester United ridicule

Pour ce dernier tour d’Europe de la saison, on a été gâtés, avec des buteurs boulimiques, et des histoires de maintien assez folles. Pas de match en revanche pour Manchester United, pour une raison qui illustre à quel point ce club n’est plus ce qu’il était. On baisse le rideau et on vous dit à la saison prochaine !

Le meilleur du week-end

Oyarzabal a offert une dernière victoire à la Real Sociedad, sur la pelouse de Valence (0-1). La dernière pépite du club basque a montré de belles choses pour sa première saison en Liga, à seulement 19 ans.

Malgré une  défense catastrophique par moments, comme sur l’ouverture du score, le Bayer Leverkusen a réussi le plus dur face à Ingolstadt (3-2). Brandt et surtout Bellarabi ont mis le feu à la défense adverse, grâce à une mobilité magnifiée par leur technique au-dessus de la moyenne.

La Juventus a profité de la dernière levée de Série A pour se faire plaisir face à la Sampdoria (5-0) : Dybala a inscrit un doublé, et les défenseurs Evra (pour son anniversaire), Chiellini et Bonucci ont participé à la fête, avec une mention spéciale pour le second nommé, auteur d’un super but. Le champion en titre roule tranquillement sur ses adversaires, merci pour lui.

Arsenal a profité de la faiblesse d’Aston Villa pour l’emporter largement (4-0) mais surtout pour chiper la place de dauphin de Leicester à Tottenham, ennemi juré des Gunners. Décrié pour son manque d’efficacité ces dernières semaines, Giroud a inscrit un triplé. Ozil a signé sa 19e passe décisive de la saison en Premier League.

Opposé à La Corogne, le Real Madrid a obtenu une victoire (2-0) qui n’a pas suffi, mais qui leur permet de finir à un point du champion barcelonais. Ce n’est pas si mal pour une équipe qui a connu un changement d’entraineur en cours de saison, et qui disputera la prochaine finale de Ligue des champions. Ronaldo a inscrit un doublé.

Auteur d’un beau doublé face à Hanovre (3-1), Gotze a rappelé quel bon joueur il peut être. Sous-utilisé par Guardiola, le héros de la dernière finale de la Coupe du monde doit espérer que son profil conviendra mieux à Ancelotti, prochain entraineur bavarois. Ce serait pour le mieux pour les spectateurs, car un tel talent n’a pas sa place sur un banc.

Non content d’égaler le nombre de buts en Série A sur une saison, Higuain a parachevé son œuvre en inscrivant son 36e but de la saison en championnat d’une formidable reprise acrobatique. L’Argentin, auteur d’un triplé contre Frosinone (4-0), surpasse ainsi les glorieux attaquants passés en Italie.

Lorsque ses joueurs développent un football attrayant, comme sur l’égalisation face à West Ham, on comprend mieux pourquoi on surnomme cette équipe Stokelona. Dommage pour les Hammers, battus (2-1) alors que le top 5 leur tendait les bras.

Le FC Barcelone devait gagner à Grenade pour conserver son titre de champion. Sans surprise, les Blaugrana ont réussi leur mission (3-0) grâce à un triplé de Suarez. S’il ne fait que pousser le ballon à chaque fois, l’Uruguayen a le mérite de toujours faire les bons appels, et compte ainsi 40 buts en Liga cette saison. Cela fait de lui le meilleur buteur du championnat, titre que se partageaient Messi et Ronaldo depuis plusieurs saisons déjà. Il l’a fait aux Pays-Bas, en Angleterre, puis en Espagne : une trajectoire qui rappelle celle du mythique van Nistelrooy.

Djiloboji n’est à Brême que depuis quelques mois, mais les fans du Werder lui accordent probablement déjà une place à part dans leur cœur. En marquant à la dernière minute du match face à Francfort, l’ancien défenseur de Nantes a offert le maintien aux siens, qui passent devant leur adversaire du jour (1-0).

L’Atlético Madrid a fait le boulot face au Celta Vigo, pour offrir une dernière victoire à domicile à son public (2-0). Redevenu par intermittence le grand attaquant qu’il était, Torres a ouvert le score, avant d’être décisif sur le but de Griezmann. Le Français finit donc avec 22 buts en Liga, soit le meilleur total du championnat pour un joueur n’évoluant pas au Real Madrid ou au FC Barcelone.

https://twitter.com/Actualites_FOOT/status/731554692900245505

En ouvrant le score face au Torino, Maccarone a égalé son record de buts en une saison en Série A, avec 13 unités. Le divin chauve d’Empoli affiche une forme étincelante à 36 ans, et permet aux siens de doubler leur adversaire direct au classement final, grâce à ce succès (2-1).

A Barcelone, pas besoin d’aller au Camp Nou pour voir du spectacle. L’Espanyol aussi peut assurer, comme lors de cette belle victoire face à Eibar (4-2). Exploits personnels, jolies inspirations collectives, gestes maitrisés techniquement : la seconde équipe de la ville a régalé pour sa dernière de la saison.

Au terme d’un super match, Palerme a assuré son maintien en venant à bout de la lanterne rouge, Vérone (3-2). Le guide Vazquez a encore frappé, et il semble inconcevable qu’il ne change pas de club cet été. L’Argentin brille depuis trop longtemps pour que les clubs ambitieux continuent à l’ignorer. Comme en Italie, c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures, Maresca et Gilardino ont également marqué, ce qui ne manquera pas de faire plaisir à ceux qui se souviennent les bons joueurs qu’ils étaient déjà il y a une décennie.

Mais aussi

Belle réaction d’Hambourg à Augsbourg, victorieux après avoir été mené (1-3).  Schalke et Sané se sont bien amusés sur la pelouse d’Hoffenheim (1-4). Schürrle a également pleinement profité de la dernière journée pour briller, offrant à Wolsburg la victoire face à Stuttgart (3-1). Très bon match d’Ochoa dans les buts de Malaga, victorieux face à Las Palmas (4-1). Joli but de Drinkwater pour permettre à Leicester de ne pas finir sur une défaite à Chelsea (1-1).

Le pire du week-end

Evidemment, la priorité reste la finale de la Ligue Europa, de façon assez logique. Mais Klopp, en dépit du joli but en solitaire d’Ibe, n’aide pas ses fans à rêver lors des dernières journées de championnat, puisqu’il continue à aligner une équipe B. Contre WBA, cela n’a pas suffi (1-1). Heureusement, cela ne concernait pas un match direct pour le maintien, sans quoi, cela aurait pu porter à polémique.

Certes, perdre à Bilbao n’a rien de honteux, surtout quand Aduriz est en forme. Mais en s’inclinant encore une dernière fois à l’extérieur, Séville a réussi l’exploit de terminer la saison sans gagner une seule fois en dehors de ses terres (3-1). Avant-dernière équipe à l’extérieur, la formation andalouse est paradoxalement très à l’aise sur la scène européenne, loin de son pré.

Dortmund espérait sans doute offrir une dernière victoire à son public, pour la dernière à domicile de la saison. Mais malgré un joli but de Castro, et un coup franc de Reus, le Borussia a été contraint au partage des points (2-2) par Cologne. Modeste, en a profité pour inscrire son 15e but de la saison en Bundesliga.

C’est évidemment un des joueurs les plus rapides d’Europe. Mais face à Salah, on aurait vraiment dit que les défenseurs de l’AC Milan étaient plus lents que jamais (1-3). L’Egyptien a fait souffrir le martyre à l’arrière-garde des Rossoneri, bien trop fébrile. Qu’il est loin le temps où sévissaient Baresi, Costacurta, Maldini, Nesta ou Thiago Silva…

Malgré une victoire éclatante face à Tottenham (5-1), Newcastle n’a pas réussi à sauver sa place dans l’élite. Très en vue, Sissoko et Wijnaldum ne devraient pas avoir de mal à trouver une autre équipe cet été. Pour les Spurs d’un Lloris aux fraises, cette défaite les prive de la seconde place, et donc d’un meilleur classement qu’Arsenal…

Villarreal a pris l’eau face à Gijon, qui assure ainsi son maintien (2-0). Si le Sporting compte évidemment quelques bons joueurs, on reste surpris de voir leur facilité à briller face au sous-marin jaune, dont les joueurs étaient peut-être déjà en vacances mentalement.

Condamnée à descendre malgré une victoire face à l’Udinese (1-2), Carpi était une équipe dont les matches donnaient lieu à un peu de spectacle cette saison. Verdi, auteur d’un doublé, en a néanmoins profité pour briller, avec un second but plein de maitrise. Di Natale, pour sa dernière, marquera sur penalty.

Pas de match entre Manchester United et Bournemouth pour cause de colis suspect à Old Trafford. Le colis suspect était en fait une bombe factice, utilisée quelques jours auparavant pour un exercice de sécurité, visant à entrainer les chiens renifleurs à détecter les objets dangereux. Gênants sur le terrain cette saison, avec un jeu soporifique, les Red Devils se couvrent désormais de ridicule également en dehors

Mais aussi

Journée portes ouvertes dans la défense de l’Inter Milan, qui a lourdement perdu à Sassuolo (3-1). Un but entaché d’une faute, un penalty sifflé pour une faute en dehors de la surface : l’arbitre n’a pas été à la hauteur du match entre Southampton et Crystal Palace (4-1). Triste descente pour le Rayo Vallecano, qu’on appréciait de voir en Liga, avec son jeu audacieux.

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Tour d'Europe

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour