Restons connectés

Tour d’Europe : le Bayern Munich cale, Chiesa impressionnant

Tour d'Europe Bayern MunichFiorentina

Tour d’Europe : le Bayern Munich cale, Chiesa impressionnant

Un week-end sans but de Ronaldo et Messi, ça ne veut pas dire qu’il ne se passe rien. Baysse, Ghoulam, Diego Rolan, Beauvue et Augustin ont donné un air de Ligue 1 à ce week-end européen, tandis que le Bayern Munich a calé juste avant la Ligue des champions.

Jusqu’à la réduction du score, c’était un match tranquille pour le Bayern face à Wolfsburg. Le champion menait de 2 buts même sans briller, son adversaire était inoffensif, bref, la routine en Bavière. Puis, sur un coup franc très lointain, la frappe flottante d’Arnold a trompé Ulreich. Le remplaçant de Neuer aurait pu boxer le ballon, il s’est troué en utilisant une seule main, relançant le suspense. Un caviar de Müller envoyé au-dessus de la barre par Ribéry, et le joker Didavi égalisait dans la stupeur.

On ne fera pas dans le cliché en disant qu’il n’y a pas de grande équipe sans grand gardien.

Plein d’exemples d’équipes qui ont beaucoup gagné sans un portier de classe mondiale existent. Mais avec Ulreich, c’est forcément plus compliqué qu’avec le robot Neuer.

Ce qu’on a vu ce week-end

    • Opportuniste, Augustin a marqué son second but consécutif avec Leipzig. Francfort a également subi la loi de Werner, dont le sang froid sur son but a de quoi rendre optimiste pour le futur.

    • Machine à marquer, Kane a réussi un doublé d’une belle tête plongeante et en reprenant un ballon arrêté par le gardien. Le goleador de Tottenham a failli inscrire un triplé face à West Ham puisque son coup franc touche aussi le poteau.
    • Ce but de Griezmann face à Séville, c’est toute la panoplie du joyau de l’Atlético Madrid : de la rage pour récupérer le ballon sur un tacle glissé au début de l’action, puis une finition limpide pour conclure.

    • El Shaarawy a été gâté face à l’Udinese : Dzeko lui a offert son premier but, avant qu’un défenseur adverse ne fasse de même. Par contre, on n’explique pas la nonchalance générale lors du penalty de Perrotti, où aucun joueur de la Roma ne suit vraiment l’action.
    • Face à une équipe de Gladbach qu’on pensait plus compétitive, Dortmund s’est régalé. Philipp et Aubameyang ont démontré une belle complicité. Le Borussia dispose d’une multitude de profils différents pour accompagner le Gabonais.

    • Brouillon, laissant beaucoup d’espaces, Everton s’en est sorti in extremis face à Bournemouth grâce à son remplaçant Niasse. Mais on attend beaucoup mieux de cet effectif, parmi les meilleurs d’Angleterre.
    • Mené de 2 buts et en infériorité numérique à 10 minutes de la fin, Malaga a pu compter sur l’opportunisme de Baysse sur coup de pied arrêté,  et à l’envie de Rolan, pour accrocher le match nul face au Bilbao du duo Aduriz-Williams. Ou comment montrer que les joueurs made in Ligue 1 sont meilleurs que ceux de la Liga ?
    • Spal y a cru face à Naples, offrant un peu d’émotion à son public. Ghoulam en a décidé autrement, offrant la victoire aux siens à la suite d’un rush rageur.

    • Comme attendu, Manchester City n’a fait qu’une bouchée de Crystal Palace. Si beaucoup de joueurs se sont distingués, on retiendra les 2 passes décisives de Sané, mais surtout son but magnifique, avec en prime un coup du sombrero réussi sur son contrôle. C’est quand même cool de joueur au foot quand on est béni des dieux.

    • C’est une défaite surprenante de Villarreal sur la pelouse de Getafe. Incapable de défendre correctement, le sous-marin jaune a coulé.
    • Immobile était un peu énervé, et c’est Vérone qui en a payé les frais. Le joueur de la Lazio a notamment inscrit un but après avoir passé tout le monde en revue.

    • Le Bayer Leverkusen a profité de la faiblesse défensive d’Hambourg pour faire parler la poudre. Sur le dernier but, Brandt fait admirer son jeu de jambes : on adore.
    • Décisif dans les arrêts de jeu, sur un but marqué au forceps et avec un maximum de réussite, Richarlison a offert 3 points précieux à Watford sur la pelouse de Swansea. De quoi tomber la chemise pour le joueur, et de chanter pour le public.

    • C’est dommage, Gérone devrait suivre l’exemple du Rayo dans le rôle de l’équipe qui ouvre le jeu, mais finira par descendre en seconde division espagnole. Face au Barça, le promu a bien joué mais a été malchanceux, même si la supériorité catalane reste indiscutable au niveau intrinsèque.
    • C’est un délice de talonnade dont bénéficie Rhoden pour clôturer les débats entre Crotone et Benevento, les 2 cancres de Série A. Comme quoi, chaque rencontre peut réserver son lot de beaux gestes.
    • Morata a inscrit un fabuleux triplé face à Stoke City, et sans utiliser sa tête. Le buteur de Chelsea peut enfin montrer sa valeur dans la durée. Pour l’instant, c’est pas mal du tout.

    • Peu inspiré, le Real Madrid a pu compter sur un sauveur inattendu face à Alavés puisque Ceballos a inscrit un doublé. L’Espagnol a été agressif (dans le bon sens) pour être décisif.
    • Zapata a coulé l’AC Milan avec la Sampdoria, profitant sur l’ouverture du score d’une tête trop molle de… son homologue rossonero.
    • Tout n’était pas parfait lors de cette victoire à Leicester, mais entre le nouveau but de Salah, le bon retour de Coutinho matérialisé par une passe décisive et un coup franc somptueux, et la lucidité de Sturridge et Henderson sur le dernier but, il y a des motifs d’espoirs pour Liverpool.
    • Enfin un peu de soleil pour Beauvue. L’ancien de Ligue 1 a ouvert le score à Las Palmas pour sa nouvelle équipe de Leganés, reprenant un centre tendu en bloquant bien son pied comme il faut.
    • Assez logiquement, la Juventus a montré sa nette supériorité sur le Torino. Dybala a encore montré sa facilité à la finition, plaçant une frappe imparable avant de terminer par un piqué admirable. L’Argentin a une incroyable maitrise du dernier geste.

    • Buteur face à Southampton, Lukaku est un modèle d’efficacité avec Manchester United. Le Belge n’est pas spécialement beau à voir jouer, il rate beaucoup, mais il est toujours décisif.
    • Valence a réussi à s’imposer sur le terrain de la Sociedad au terme d’un match épique. Toujours disponible, auteur d’excellents déplacements et de 2 passes décisives, Guedes réussit un second match abouti consécutif en Liga.

    • Même si la Fiorentina a craqué face à l’Atalanta, elle peut être fière de compter dans ses rangs un joueur aussi fabuleux que Chiesa. Le fils d’Enrico a réussi un contrôle orienté parfait avant de balancer une fusée en pleine lucarne. Le futur du foot italien pourrait bien passer par lui.

    • Pas nécessairement habitué à ce type de gestes, Hernandez a marqué sur une belle reprise acrobatique pour le Celta Vigo, sur la pelouse d’Eibar. Sans doute son bonnet de piscine qui lui donnait envie de taper dans le plongeon.

Il a fêté son anniversaire cette semaine

Cela ne nous rajeunit pas que de se dire que Ronaldo a fêté ses 41 ans ce week-end. Le Brésilien, dont on ne présente plus le palmarès, aura révolutionné le football, apportant à son poste d’avant-centre une nouvelle dimension, comme nous l’écrivions lors de la retraite de Trezeguet.

Pas uniquement finisseur, el Fenomeno est pour beaucoup un modèle, la raison pour laquelle on a eu envie de jouer au ballon rond, fantasmant d’imiter cet insatiable avaleur d’espaces.

Alors qu’il a déjà sa place à la table des meilleurs joueurs de l’histoire, il aurait peut-être même pu présider ce repas de seigneurs sans ces malheureuses blessures. Si on ne sait pas si le meilleur 10 est Pelé ou Maradona, le meilleur de l’histoire à avoir porté le 9 est tout trouvé.

Premier joueur marketing, presque aussi connu que le Pape ou le Père Noël du temps de sa splendeur, el Fenomeno était également l’équivalent de Michael Jordan pour le soccer, la première icône de Nike, qu’il a contribué à rendre aussi puissant sur le marché des équipementiers à une époque où la firme n’avait pas la crédibilité qu’on lui connait aujourd’hui. Les nombreuses publicités à laquelle Ronaldo a pris part ont accentué encore plus les fantasmes des fans, autour de ce sourire enfantin d’un garçon qui ne demandait qu’une chose : s’amuser balle aux pieds. Pour ton apport sur le terrain et tous ces moments de grâce, on te remercie et te souhaite un bon anniversaire Ronaldo.

Continuer la lecture

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi, je vous invite donc à me donner votre opinion.

... à lire dans Tour d'Europe

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier quiz

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour