Restons connectés

PKFoot

Arménie/France : les 11 enseignements du match

Amical

Arménie/France : les 11 enseignements du match

Trois buts mais pourtant une équipe remaniée et régulièrement mise en difficulté par l’Arménie, les Bleus sont toujours en confiance et tout leur sourit à l’image de son buteur Gignac. L’objectif des joueurs de Deschamps est clair et même floqué sur leur manche : direction l’Euro 2016.

  1. Didier Deschamps semble avoir du mal pour trouver le compagnon de en charnière centrale. Titulaire contre l’Arménie, Jérémy Mathieu pourra-t-il vraiment résister à la puissance de Sakho, Mangala voire Zouma ou Umtiti ? #2ehomme
  2. Cinq ans sans but en Bleu pour avant ce match, comme quoi Nicolas Anelka, buteur lors du barrage aller pour le Mondial en novembre 2009 peut garder espoir. #phoenix
  3. Gignac semble vraiment en pleine bourre, il donne l’impression de foirer sa frappe et centre parfaitement pour Loïc Remy. #confiance
  4. Quand Benzema n’est pas là, c’est Loïc Rémy, une nouvelle fois bien servi par Gignac, qui tire sur le poteau en ratant sa spéciale Thierry Henry, avant de voir son ballon longer la ligne et sortir. #maladresse
  5. Capitaine à 21 ans durant la seconde période, Raphaël Varane affiche sa maturité et s’impose déjà comme un leader. #Blanc2.0
  6. Pogba a été impliqué dans 4 des 9 derniers buts des Bleus #indispensable
  7. Utile pour remiser, présent dans la surface, et auteur d’un bel appel de balle et d’un dribble sur le gardien sur le troisième but tricolore, Antoine Griezmann, un attaquant complet. #polyvalent
  8. Disponible et toujours prêt à arpenter son couloir, Lucas Digne a souvent été mal servi par ses partenaires. #coursforest
  9. Il n’a laissé à personne d’autre le soin de tirer le pénalty, passeur décisif, Gignac « a pris ses responsabilités » comme il l’a expliqué au micro de TF1. #décisif
  10. Hormis Stéphane Ruffier et Hugo Lloris (blessé), tous les joueurs de champ ont eu du temps de jeu contre le Portugal et l’Arménie. #matchpourtous
  11. 9e au classement FIFA, la France va finir par réintégrer le peloton de tête et pourquoi pas menacer l’Espagne (8e) si elle continue de gagner ses matchs amicaux et que les Espagnols piétinent. #remontada

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Amical

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour