Restons connectés

Didier Deschamps a tort de ne pas rajeunir son groupe

Amical

Didier Deschamps a tort de ne pas rajeunir son groupe

Deux ans de matchs amicaux pour préparer l’Euro 2016 et pourtant, le sélectionneur ne commence pas à en profiter pour rajeunir son effectif.

Le groupe du Mondial 2014 sera probablement en grande partie celui de l’Euro 2016. Que ce soit au niveau des gardiens (Lloris, Mandanda, Ruffier qui remplace Landreau mais qui remplaçait déjà le marseillais au Brésil), des défenseurs (Sakho, Varane, Mangala, Koscielny, Debuchy, Digne), des milieux défensifs (Matuidi, Cabaye, Pogba, Schneiderlin, Sissoko) et offensifs (Valbuena, Cabella), ou des attaquants (Benzema, Giroud, Griezmann, Remy), tous ces joueurs ont toutes les raisons de s’imaginer poursuivre l’aventure en Bleu. Bref, sauf blessure ou grande révélation, il ne faut pas s’attendre à une révolution.

Même en considérant qu’il fallait laisser les jeunes à disposition des Espoirs en vue des barrages de l’Euro 2015 contre la Suède, quelques joueurs devraient pourtant logiquement céder leur place, et ce dès les prochains amicaux contre le Portugal et l’Arménie (11 et 14 octobre). A commencer par Patrice Evra qui, certes, livre des prestations honnêtes et a bien digéré Knysna, mais qui a déjà 33 ans. Le Turinois en aura donc 35 en 2016, cela commence à peser physiquement à un poste où l’on demande d’arpenter sans relâche le couloir. Surtout, avec Digne et Kurzawa (sélectionné en Espoir), déjà prêts à prendre la relève et sans oublier des joueurs comme Trémoulinas ou même le reconverti Tabanou. Retenir Evra n’a donc aucun intérêt après les sélections de gala post mondial. La logique est la même à droite avec Bacary Sagna (31 ans) qui, en plus, n’a joué que 110 minutes depuis le début de saison avec City en championnat. Malgré la blessure de Matthieu Debuchy, c’est un autre joueur de 31 ans, Christophe Jallet, qui a été sélectionné. Que Sagna ou Jallet soit là, cela peut se comprendre car la France ne compte pas pléthore de latéral droit confirmé mais l’un des deux aurait pu céder sa place au prometteur  (149 matchs de L1 à seulement 23 ans). En défense centrale, en remplacement de Sakho, blessé, pourquoi sélectionner , forcément dans l’ombre de Varane, Koscielny et Mangala ? Samuel Umtiti, Kurt Zouma ou Aymeric Laporte (tous retenus en Espoirs) représentent l’avenir mais, en attendant, Loïc Perrin (29 ans, 2 ans de moins que le Barcelonais) a aussi les qualités requises pour intégrer le groupe France.

Au milieu et devant, on peut toujours débattre des choix (si l’on ne fait pas d’essais en amicaux, on en fera quand ?) mais d’un point de vue générationnel, tous les joueurs retenus par Didier Deschamps ne seront pas cramés en 2016. Pour chipoter, on peut se demander quel est l’intérêt d’avoir 3 gardiens de la même génération ? Vu l’utilité du troisième gardien, ce poste peut revenir soit à un homme expérimenté (le cas Landreau) ou à un jeune pour le faire goûter au groupe France à haut niveau. Dans ce cas de figure, Alphonse Areola, brillant avec Bastia, devrait ensuite s’imposer naturellement après l’Euro des Espoirs.

Sans la pression du résultat, avec un groupe connu à 90 %, il est dommage de ne pas en profiter pour tester, progressivement, 2-3 joueurs à chaque rassemblement. Histoire de leur donner leur chance sur le terrain et surtout de les intégrer progressivement dans le groupe. Cela ne mettrait en péril ni le groupe ni la compétitivité globale d’une équipe redevenue conquérante et désormais porteuse de certitudes. « Je ne suis pas là pour faire du sang frais », se justifie Didier Deschamps en conférence de presse, mais à part préparer l’Euro 2016, voire même commencer à penser tout doucement à la prochaine Coupe du Monde, à quoi d’autre peut bien servir le sélectionneur du pays organisateur déjà qualifié pendant les deux prochaines années ?

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Amical

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour