Restons connectés

Récap’ Ligue des champions #3 : Manchester City impressionne, Monaco craque

Ligue des Champions AS MonacoManchester City

Récap’ Ligue des champions #3 : Manchester City impressionne, Monaco craque

Si Monaco est perdu, ce n’est pas le cas de Manchester City, qui a bombé le torse et nous a fait forte impression. Lloris a été énorme, ne cédant que sur un penalty de Ronaldo, mais on a été encore plus surpris par la performance d’un joueur français évoluant à Leipzig. Sinon, on remercie Chelsea et la Roma d’exister.

Le top 3

Pour ceux qui n’ont pas regardé le match, le résultat ou le résumé n’est pas si éloquent : Manchester City a gagné à domicile face à Naples, sur un écart d’un seul but, et avec son gardien qui repousse le penalty de Mertens. Pour ceux qui ont regardé la rencontre, c’est une tout autre histoire. Pendant une grosse demi-heure, le leader de Premier League a donné une véritable leçon au leader de Série A, affichant ses certitudes de façon aussi éclatante que si son adversaire était une équipe du ventre mou anglais. Cette qualité de jeu, en ce début de saison, fait des Skyblues un adversaire redoutable, y compris pour les cadors européens #épouvantail

Ce n’était pas la plus grosse affiche, mais quel spectacle entre Leipzig et le FC Porto. On a notamment eu droit à un premier acte complètement fou, et un Augustin en feu comme jamais. Le Français a d’abord signé une action de très grande classe, mystifiant 2 défenseurs d’une roulette, puis manquant malheureusement de lucidité. Partie remise pour lui, puisqu’il marque finalement sur un but tout en puissance et en vitesse. Est-ce vraiment le même joueur que celui qui peinait en Ligue 1 avec le PSG ? #prodige

Ce sont ces matches qu’on a envie d’estampiller Ligue des champions : de l’intensité, un scénario dingue, des stars qui se distinguent, et des buts de folie. Merci Kolarov pour cette mine après grand pont, et Dzeko pour cette volée de fou, de prévenir quand vous faites ça. On n’était pas prêts pour ce Chelsea/Roma, c’était presque trop pour nous. Et surtout, on vous supplie de nous offrir la même émotion au retour #spectacle

Mais aussi : l’entrainement tranquille de Liverpool qui atomise Maribor (même Chamberlain a marqué), Lloris énorme face au Real Madrid qui notamment un arrêt digne de Neuer face à Benzema, les parades d’Areola qui empêche l’égalisation et cache les lacunes de son équipe pour qu’on ne voit que le festival offensif, l’appétit retrouvé du Bayern Munich.

Le flop 3

Certes, le temps est moins clément qu’en Andalousie, mais on ne va pas accuser la météo : le FC Séville a clairement été négligent en défense. Les buts inscrits par le Spartak sont improbables. Promes ouvre tranquillement le score, autour de 3 défenseurs passifs, Glushakov est complètement démarqué pour armer sa volée, Kjaer ne dégage pas un ballon simple sur l’action du but d’Adriano, avant que toute la défense ne dorme sur le dernier but. A ce niveau, c’est effarant #endormi

On pensait que l’APOEL allait passer à la casserole, mais Bürki en a décidé autrement, réalisant un combo passe ratée – ballon mal repoussé – duel perdu face à l’attaquant à Nicosie. Et si le Borussia a été malchanceux, entre la barre de Kagawa, ou le poteau d’Aubameyang sur un énorme contre de Pulisic dans le money time, les Allemands ont surtout livré une performance indigne de leur statut #déception

Même Jardim ne peut pas faire de miracle continuellement. L’AS Monaco a perdu trop de titulaires pour afficher le même niveau que l’an passé, où l’équipe a atteint une improbable demi-finale de Ligue des champions, en scalpant Dortmund ou Manchester City. Surpris à domicile par Besiktas, les Monégasques ne forment pas une équipe cohérente. Pourtant, entre les arabesques de Lopes et Keita Baldé, et le réalisme de Falcao, il y a des motifs d’espoir. Mais quand on voit Jemerson prendre le bouillon après 6 minutes de jeu, on comprend que la baraka est partie #reconstruction

Mais aussi : l’incapacité de l’Atlético Madrid – notamment Carrasco et Griezmann – à marquer ce but décisif face à Qarabag, l’alignement dégueulasse de Van Beek qui ne joue pas le hors-jeu avec ses camarades, laissant à Bernard le soin d’égaliser pour le Shakhtar sur la pelouse du Feyenoord, la victoire toute moche de Manchester United où seul Matic se distingue, la grosse bévue d’Alex Sandro – sans conséquence finalement – pour la Juventus, le rouge stupide de Piqué.
Continuer la lecture

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi, je vous invite donc à me donner votre opinion.

... à lire dans Ligue des Champions

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier quiz

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour