Restons connectés

Le baromètre de la Ligue des Champions #8 : Messi, Agüero et Robben tutoient les étoiles

Ligue des Champions Atletico MadridBayern MunichFC BarceloneJuventus de TurinManchester City

Le baromètre de la Ligue des Champions #8 : Messi, Agüero et Robben tutoient les étoiles

La Juventus qui ne lâche rien, Arsenal qui perd à domicile en huitièmes de finale, Messi décisif, Robben qui marque sur sa spéciale, Agüero buteur pour Manchester City… Même la forte impression de déjà-vu ne suffit pas à nous empêcher de rêver en regardant cette Ligue des Champions.

Le top 3

Face à une bonne équipe d’Arsenal, le FC Barcelone s’en est remis à son champion. Auteur d’un doublé, Messi a permis à son équipe de prendre une très grosse option sur une qualification en quart de finale de la Ligue des champions. L’Argentin a vaincu Cech, un des rares gardiens qui était arrivé à le tenir en échec jusque-là #champion

Agüero avait des jambes de feu, malgré le froid qui sévit à Kiev. Sur la pelouse du Dynamo, l’Argentin a joué comme à la maison, ouvrant le score, et se montrant toujours disponible pour ses partenaires. Son match complet et son excellente forme actuelle nous donnent envie de lui pardonner facilement cette occasion manquée en fin de première période. Avec sa victoire, Manchester City est bien parti pour passer le cap des huitièmes #talent

La Juventus et le Bayern ont fait honneur à leur rang d’institutions du football européen en nous offrant le plus beau match des huitièmes de finale. Menés de 2 buts, la Vieille Dame s’est révolté pour égaliser. Le scénario rend le match nul satisfaisant à Turin, quand les 2 buts inscrits à l’extérieur incitent forcément à l’optimisme du côté de Munich. Tous gagnants après ce match ? En tout cas, les fans de football ne peuvent que répondre par un grand oui : c’est ça la vraie Ligue des Champions #spectacle

Le flop 3

Le Bayern a réussi à aller chercher un match nul sur la pelouse du champion d’Italie en titre et dernier finaliste de la Ligue des champions… sans un seul défenseur central de métier. Le savant fou Guardiola arrive par ses combines, et par la force de son collectif, à compenser cette lacune bien mieux que quiconque ne pourrait le faire. Mais n’aurait-il pas été plus judicieux de recruter un défenseur central, compte tenu de la fragilité de Badstuber ou Javi Martinez ? #recrutement

Bon, ce flop ne concerne que cet unique match et ne remet pas en cause l’incroyable saison de Suarez, probablement meilleur numéro 9 du moment, un titre que seuls Lewandowski et Agüero pourraient lui disputer. Mais de façon assez inattendue, l’Uruguayen a été malheureux face au but, perdant sur ces 90 minutes sa précision létale #maladroit

L’Atlético Madrid aurait pu prendre une belle option sur une qualification en quart de finale en gagnant face à un PSV Eindhoven réduit à 10 durant la dernière demi-heure. Mais ni Vietto, dont la balle piquée est sauvée par un retour héroïque de Bruma, ni Griezmann, qui ne parvient pas à suffisamment lever sa balle pour lober le gardien parti à sa rencontre, n’auront su en profiter. Le Français ne parvient plus à marquer en ce moment #méforme

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi, je vous invite donc à me donner votre opinion.

... à lire dans Ligue des Champions

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier quiz

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour