Restons connectés

PKFoot

Ligue des champions #6 : pas de miracle pour l’OL, le PSG coupable

Ligue des Champions

Ligue des champions #6 : pas de miracle pour l’OL, le PSG coupable

La dernière journée du premier tour a livré son verdict. La Ligue 1 envoie 2 représentants dans le top 16, ce qui n’est pas un mauvais résultat, loin de là. Les attaquants ont répondu à l’appel, de Benzema à Lewandowski en passant par Higuain. On a même eu 2 triplés inscrits par d’habituels remplaçants, preuve que la qualité du banc chez les riches surpasse la qualité des titulaires des moins bien lotis…

Le top 3

Puisqu’il n’arrive plus à marquer dans la surface, Lewandowski se met à marquer sur coup franc. Il n’a pas été le seul à briller : Mertens, dans un style plus habituel, a régalé face à Benfica, quand Higuain a marqué d’une frappe limpide sans élan, Brahimi a réussi une Madjer, Messi son pion syndical, et Alli une merveille de frappe enroulée… On a aussi eu droit à un premier quart d’heure de dingue entre Manchester City et le Celtic. Oui, la Ligue des champions, c’est du capitalisme, du foot-business, mais aussi beaucoup de talent #spectacle

Contrairement à Monaco ou au PSG, Lyon n’a pas su s’extirper de sa poule, et ne verra pas les huitièmes de finale. Mais l’OL, qui a hérité d’un tirage plus difficile que les autres représentants de la Ligue 1, a fait bonne figure lors de cette dernière journée face à Séville. Sans toutefois réussir à s’imposer de 2 buts, les Gones ont montré un visage conquérant et séduisant qu’on n’a pas toujours vu chez eux cette saison. Valbuena a confirmé son retour en forme, se montrant dangereux et très actif #espoir

Ancienne pièce maîtresse de l’Atlético Madrid, Turan a moins l’occasion de s’exprimer au FC Barcelone, où la concurrence est féroce. Contre Gladbach, le Turc a rappelé l’excellent joueur qu’il demeure, offrant l’ouverture du score à Messi, avant de profiter des largesses de la défense allemande pour s’offrir un triplé. Idem pour Lucas, qui a vu triple avec Arsenal, lui qu’on a si souvent encensé la saison dernière, lorsqu’il plantait but sur but à La Corogne #supersub

Le flop 3

Sale histoire pour Besiktas, qui avait l’opportunité de se qualifier sur la pelouse à Kiev, mais qui a subi une correction de la part du Dynamo (6-0). Evidemment, l’expulsion de Beck est très sévère, puisqu’il subit une charge à l’épaule de Gonzalez, et se voit concéder le but du break. Mais outre cet arbitrage en défaveur, on ne peut pas dire que les Turcs aient fait le nécessaire sur le plan du jeu. Fabricio, gardien qui fond en larmes à 4-0, illustre parfaitement la désillusion vécue par les siens #cauchemar

Alors qu’il menait de 2 buts à domicile, le Real Madrid a laissé Dortmund égaliser et prendre la première place du groupe. Et on se demande presque si ce n’était pas volontaire, histoire d’éviter le Bayern Munich ou Manchester City. Bien sûr, les occasions madrilènes à 2-1, avec notamment le poteau de Ronaldo, augure du contraire. Mais voir Ramos laisser Aubameyang s’échapper si facilement laisse songeur #calcul

Alors qu’il avait la possibilité de valider une qualification en huitièmes de finale en tant que premier de sa poule, le PSG a été surpris à domicile face à Ludogerets (2-2). S’ils ont été malchanceux, les Parisiens ont surtout été coupables dans l’implication, avec des erreurs inhabituelles pour des joueurs de ce niveau. La passivité défensive sur l’ouverture du score, ou l’incroyable perte de balle de Marquinhos sur le second but bulgare, c’est clairement anormal pour le champion de France #relâchement

https://twitter.com/Sao__Tao/status/806251891487309824

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Ligue des Champions

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour