Restons connectés

Les secteurs numériques liés au football français sont en forte progression

France

Les secteurs numériques liés au football français sont en forte progression

« Le football professionnel étend son empreinte numérique ». C’est une des conclusions que l’on peut tirer du baromètre des impacts économiques et sociaux du football professionnel « Changement de rythme », présenté, fin novembre, par Première Ligue, l’UCPF et EY. Décryptage.

L’étude montre que les secteurs numériques liés au football connaissent une croissance de 51% entre les saisons 2010/11 et 2015/16 et représentent le chiffre d’affaire de 729 M€. Ce secteur comprend notamment des jeux vidéo (FIFA 17 étant le bien culturel le plus vendu en France en 2016), des médias web (croissance de 257%) et des paris en ligne (croissance de 228%). Les deux derniers ont encore de beaux jours devant eux, puisque les médias web ne représentent que 3% du chiffre d’affaires généré dans le secteur de médias tandis que les paris en ligne constituent 12% seulement du chiffre d’affaires de tous les paris.

Un autre constat : les clubs intègrent de plus en plus les outils digitaux dans leurs stratégies commerciales : 64% des clubs enquêtés utilisent des plateformes de réservation de billets et 73% ont leurs boutiques en ligne.

Enfin, côté animation et fidélisation des communautés, 91% des clubs (Ligue 1 Conforama, Domino’s Ligue 2 et trois clubs du championnat de National) ont une équipe de community managers dédiée. Grâce au travail avec les communautés en ligne, certains clubs dépassent la population locale : c’est, évidemment, le cas du PSG qui avait 32,1 M de fans sur Facebook en novembre, de l’AS Monaco avec 4,9 M de fans ou de l’OM avec 4,8 M de likes sur sa page, mais aussi du RC Lens qui possède 350 K de fans sur Facebook, soit 10 fois la population de la ville. La communauté cumulée de Ligue 1 Conforama a atteint 49,3 M de fans.

Sans surprise, le développement d’eSports représente une des tendances dans les clubs français avec le recrutement des teams professionnelles par le PSG (FIFA, Rocket League, un peu plus tôt – League of Legends), FC Nantes (FIFA), AS Monaco (FIFA) et l’Olympique Lyonnais (FIFA).

C’est la quatrième édition du baromètre qui évalue l’impacte direct (CA, emplois, contribution fiscale, sociale, environnementale) et indirect (prestataires, fournisseurs, emplois) des clubs professionnels sur leur écosystème local ou national pour la saison 2015/16.

43 clubs ont été analysés, dont 22 ont participé à l’enquête du cabinet d’audit EY.

Journaliste, entre la France et le Bélarus depuis une dizaine d’années, je constate que le football est une langue universelle. Passionnée par le marketing sportif, curieuse du digisport, je connais même les règles du hors-jeu ! A vos claviers !

... à lire dans France

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier quiz

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour