Restons connectés

Récap’ Ligue des Champions #5 : Monaco éliminé, du déjà-vu pour Liverpool

Ligue des Champions Borussia DortmundReal Madrid CFTottenham Hotspur

Récap’ Ligue des Champions #5 : Monaco éliminé, du déjà-vu pour Liverpool

Cette semaine marquait le retour des compétitions européennes, l’occasion pour certaines équipes de valider leur ticket, et pour d’autres, de dire au-revoir à la compétition…

Le Top 3

Le Real Madrid en plein doute ? Zinedine Zidane dans l’œil du cyclone, et la première place de la Liga déjà bien loin avec le FC Barcelone trônant fièrement dessus, la Maison blanche devait se donner du courage face au petit pouçet qu’est l’APOEL Nicosie. Avec une BBC quasi muette depuis le début de saison, ils se sont tout de même imposés 6-0 avec un but de Nacho, un doublé de Karim Benzema (qui devient le meilleur buteur français de Champion’s League), et un doublé de Cristiano Ronaldo qui reste le meilleur buteur de la compétition. De ces 6 buts, c’est sans aucun doute celui de Lukas Modric qui reste le plus sublime à regarder.

Le Besiktas avait l’occasion de devenir seul leader de son groupe et de s’assurer la première place, ils n’ont clairement pas loupé le coche. Les Stambouliotes ont fait match nul face au FC Porto (1-1), mais c’est un match nul remplie de joie puisqu’ils sont assurés de rester en tête de leur groupe et peuvent d’ores et déjà fêter une qualification amplement mérité. Un parcours européen quasi-parfait avec un leader incontesté dans le vestiaire (Cenk Tosun) qui a délivré une nouvelle passe décisive pour Talisca, envoyant par la même occasion ses supporters au septième ciel.

Cocorico ! Le Paris Saint-Germain est désormais le dernier et unique représentant français de la compétition en célébrant une qualification parfaite. 5 victoires en autant de matchs avec une différence de but culminant à 23 buts, les Parisiens réalisent la parfaite opération et viennent ponctuer cette phase de poule en massacrant le Celtic Glasgow à la maison (7-1). Tout avait pourtant bien commencé pour le Celtic avec son ouverture du score à la première minute grâce à Dembélé, mais le trio offensif du PSG a fait parler la poudre et n’a laissé aucune chance à son adversaire (doublé de Neymar, doublé de Cavani, et une réalisation pour Mbappé, Verratti et Dani Alves). Avec cette lourde victoire, le club de la Capitale envoie un signal fort à ses autres concurrents européens.

Et aussi : la victoire éclatante (0-4) de Chelsea face à Qarabag avec un Hazard éblouissant, la grosse victoire de Naples (3-0) et l’éloge du coach napolitain à Insigne, la victoire 2-0 de l’Atletico Madrid contre l’AS Roma. Le Bayern s’impose 2 buts à 1 contre Anderlecht. La Juventus et le FC Barcelone se quittent sur un 0-0.

Le Flop 3

Si le Besiktas s’en va célébrer une digne qualification, on ne peut pas en dire autant pour l’AS Monaco. Le club du Rocher a littéralement pris le bouillon face à son adversaire du soir, toutes les erreurs se sont payées chers et c’est sur le lourd score de 1-4 que les Monégasques s’inclinent à la maison. Aucun espoir de qualification en Ligue Europa (5 points de retard sur Leipzig), Monaco jouera un dernier match de l’honneur pour tenter de grappiller au moins une victoire étant donné que son bilan actuel est de 2 nuls… pour 3 défaites.

Mais le grand malheureux de cette soirée est sans aucun doute pour Liverpool. Tout avait si bien commencé pour les hommes de Jurgen Klopp, eux qui menaient tranquillement 3 buts à 0 dès la 30e minute de jeu (Firmino, Mané, Firmino), puis la deuxième mi-temps démarre et c’est la débandade totale côté anglais. Lors de la courte pause, les joueurs sévillans apprennent que leur coach, Eduardo Berizzo, est atteint d’un cancer de la prostate. Les Espagnols livrent alors une deuxième période d’un tout autre acabit et parviennent à revenir au score grâce à un doublé de Ben Yedder en moins de 10 minutes, et un dernier but à la dernière minute de Pizarro. Un scénario que Liverpool a déjà vécu plusieurs fois, notamment face à Watford en début de saison en plus de la fameuse nuit d’Istanbul en 2005. Un scénario qui, s’il avait été correctement analysé et retravaillé, n’aurait pas du se reproduire ce soir-là.

La dernière équipe qui peut s’en vouloir est le Borussia Dortmund. Les Allemands auteurs d’un match plein ont à nouveau laissé passer leur chance avec presque la réplique exacte du Klassiker contre le Bayern Munich. Après être très bien rentrés dans leur match et avoir même ouvert le score, ils vont littéralement s’écrouler après un but de l’inévitable Harry Kane, l’attaquant anglais le plus en vue du moment. C’est la frappe enroulée de Son qui va mettre fin au débat et enterrer définitivement les espoirs des Jaunes, avec toujours un homme à la construction et faisant preuve d’une vision de jeu épatante : Dele Alli. Le Borussia Dortmund jouera sa qualification en Europa League lors de la dernière journée, une place qui se jouera entre les Allemands et l’APOEL Nicosie.

Mais aussi : Le Benfica a actuellement 0 points et une différence de but de -11 suite à sa défaite 2-0 contre le CSKA Moscou, l’Olympiakos perd tout espoir d’Europa League avec sa défaite 3-1 contre le Sporting, et Manchester United perd 1-0 sur le terrain de Bâle avec un but de Lang à la 90e minute.

Etudiant dans le médical mais passionné avant tout de football. Supporter de l'OM depuis toujours, je suis surtout fan des joueurs avec une aisance technique balle au pied.

... à lire dans Ligue des Champions

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier quiz

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour