AvideceWopyBalab

N’espérez pas devenir un agent multi millionnaire après avoir lu Jorge Mendes, mes clés pour réussir (Talent Sport) car si le Portugais livre sa méthode et raconte son parcours, il donne vraiment l’impression d’être le Cristiano des agents, inégalable.

Un agent pour les gouverner tous. Un agent pour les trouver. Un agent pour les transférer et dans les ténèbres du football les lier. Comme Sauron, Jorge Mendes voit tout et contrôle tout au sein de son empire. N’en déplaise à Mino Raïola ou Jean-Pierre Mendès, le boss du foot mondial est bien le Portugais, même si la comparaison idéale pour cet homme toujours connecté serait plutôt à faire avec un autre œil scrutateur, Big Brother.

Voilà pour imager un peu la toute puissance de celui qui gère la carrière de Cristiano Ronaldo – qui préface d’ailleurs son livre – et murmure à l’oreille des plus grands dirigeants de clubs (notamment ceux de Monaco et de Paris). Evidemment, dans cette biographie dithyrambique, ce n’est pas un homme malfaisant qui est décrit mais au contraire un bienfaiteur du football, profondément humain, honnête et fidèle en amitié. Un bourreau de travail qui se met en quatre pour satisfaire les attentes de ses clients et pour qui une parole donnée et une poignée de mains valent plus encore que les contrats. « Les footballeurs font circuler le ballon et le meilleur agent au monde fait circuler les footballeurs. Jorge Mendes est le doigt qui fait tomber la première pièce du domino, provoquant la chute des autres« , écrit-il lui-même, avec Miguel Cuesta & Jonathan Sanchez, dans Jorge Mendes, mes clés pour réussir dans le football (Talent Sport).

Ses échanges de cartes panini à l’école, la location de cassettes vidéos, la commercialisation des emplacements publicitaires autour du terrain de football…, le talent de Jorge Mendes pour le relationnel et la vente est décrit comme inné même s’il ne s’en contente pas en étant un grand travailleur. L’histoire revient évidemment sur la gestion d’une discothèque où il prit en charge son premier joueur : Nuno Espirito Santo, le gardien de but de Guimaraes qu’il a réussi à transférer à La Corogne… après un bras de fer avec son club. Avec lui et le président du Deportivo, comme avec beaucoup de ses poulains et partenaires, Jorge Mendes entretient plus que des relations d’affaires, il se lie réellement d’amitié et ça fait toute la différence dans le milieu.

Quaresma, Deco, Costinha, Capucho, Maniche, Ricardo Carvalho, Hugo Leal, Tiago et José Mourinho, Jorge Mendes a su accompagner les jeunes talents portugais et gonfler progressivement le catalogue de sa société Gestifute. Le tout en se rendant incontournable auprès de dirigeants comme Peter Kenyon, Abramovich, Florentino Perez, Joan Laporta. Au cœur du porte-feuille de Mendes, la star est évidemment Cristiano couvé par l’agent depuis l’âge de 17 ans et qu’il a rapidement transféré chez les Red Devils. « J’appellerais bien ce livre Jorge, le faiseur de miracles. Le miracle qu’il a réalisé avec moi, c’est de me placer à Manchester United. Je vois Jorge comme l’une des personnes les plus honnêtes dans le football. Et Dieu sait que ce n’est pas facile… C’est le parrain de mon fils, je suis le parrain du sien. Il fait partie de ma famille« , raconte dont le point commun avec Mendes est d’avoir le travail et la réussite comme obsession. Dans le secret du deal, la confiance d’Alex Ferguson et sa promesse que la pépite portugaise jouerait au moins la moitié des matchs. L’ascension de Ronaldo n’allait plus connaître de limite et Sir Alex n’est même pas rancunier quand au transfert de sa star vers le Real Madrid : « Jorge Mendes est le meilleur agent. Il place les intérêts du joueur avant tout. Je ne parle pas d’argent. Il cherche à déterminer comment le joueur va s’adapter, comment le club va prendre soin de lui… Quand je lui ai serré la main pour la première fois, j’ai tout de suite eu confiance. Et il m’a donné raison en tenant sa parole. C’est un homme d’honneur« . Ce sont bien les relations humaines avec les différents protagonistes qui sont la clé de la réussite de Mendes et qui sont abondamment décrites dans cette biographie.

Les secrets du super agent Jorges Mendes

Etrangement, le livre évoque peu de chiffres sur les transferts et aucun sur les commissions. Tout juste lit-on que « 70 % des transferts sont déjà pensés par les clubs en avril ou mai« , voire des années avant dans le cas des négociations les plus complexes. C’est seulement après avoir lu la première partie du livre et avoir fait mieux connaissance avec Jorge, que l’on commence à découvrir des exemples de négociations, comme celle qui a fait baisser le prix de Rafa Marquez de 13 à 5 M€ quand il a quitté Monaco pour Barcelone. Les signatures de Costa puis de Falcao à l’Atletico Madrid, les ventes à plus de 30 M€ du FC Porto, la carrière de José Mourinho, la signature de James Rodriguez au Real Madrid… sont autant d’histoires qui ont profondément affecté l’histoire du football. Qui s’étonnera dès lors de savoir que le super agent est aussi lié à la récente fièvre acheteuse des clubs chinois ?

Les secrets du super agent Jorges MendesJorge Mendes,
mes clés pour réussir dans le football

Editions Broché
Sortie le 6 avril
518 pages, 22€

> voir le livre sur Amazon