AvideceWopyBalab

Le mois de décembre arrive enfin et il est temps pour nous de vous gâter en vous laissant ouvrir les cases de notre calendrier PKFoot. A chaque date, un nouveau souvenir, un retour en arrière sur la dernière décennie.

On ouvre déjà la 3ème case de ce calendrier de l’Avent et en honneur à ce chiffre on va revenir sur une soirée de printemps. Nous sommes le 3 mai 2018, soir de demi-finale d’Europa League.

L’Olympique de Marseille se déplace à Salzburg en Autriche. Avec l’avantage acquis au match aller, l’OM se charge de gérer la première période sans encaisser de but, mais la défense semble s’effriter et craque facilement sur une réalisation d’Haidara et une déviation de dans ses propres filets. Tout semble mal s’emboîter pour les Marseillais, d’autant plus qu’une main dans la surface n’est pas sifflée, laissant un goût d’injustice aux joueurs de . Il ne suffit pourtant que d’un but à l’OM pour se qualifier. Et c’est à la 116ème minute sur un corner que le Colosse du Cabo Verde, Jorge Rolando, parvient à offrir le but libérateur à ses coéquipiers synonyme d’une finale face à l’Atletico Madrid.

Le point d’orgue d’une saison incroyable qui aura permis au défenseur marseillais de partir du club la tête haute à la fin de son contrat à l’été 2019, laissant une empreinte indélébile chez les Phocéens qui oublieront assez vite les erreurs qu’il aura commises pendant les différentes saisons où il a évolué sous cette tunique si particulière.