Restons connectés

Pourquoi le système de sanction par carton est dépassé ?

Récits

Pourquoi le système de sanction par carton est dépassé ?

Monsieur l’arbitre ça mérite carton rouge, c’est une agression ! Oui, cela fait partie des phrases favorites des amoureux du ballon rond, mais doit-on changer le mode de sanction dans le football ?

A l’heure actuelle les règles du football sont claires, un homme a le pouvoir de faire basculer une rencontre, « l’homme en noir ». Ici il ne s’agit pas de parler de l’arbitre (que je porte tant dans mon cœur…[sic]) mais plutôt des sanctions encourues lors d’un match.

Est-ce disproportionné ? Les sanctions correspondent-elles aux enjeux sportifs ?

Les règles sont claires, soit un joueur est averti par un carton jaune soit il expulsé pour la totalité du match directement par un carton rouge ou l’accumulation de 2 cartons jaunes. Est-ce raisonnable ? un mauvais geste sur une glissade involontaire, une légère simulation et voila un joueur expulsé de la rencontre des les premières minutes créant un handicap considérable pour toute son équipe ! Les enjeux sont tels, qu’une exclusion lors d’un match important (Barthez, contre Valence, pour la finale de l’UEFA à Goteborg par Mr Collina en 2004) scelle le sort du match alors…

Doit-on réfléchir à des sanctions plus adaptées au football moderne tel qu’il est pratiqué aujourd’hui ? Je dis oui !

Le foot se doit d’être en constante évolution, d’une part pour se renouveler et d’autre part pour continuer à le rendre attractif car il demeure LE sport universel  sur cette planète. On le sait d’autres solutions existent et sont déjà appliquées dans d’autres sport collectif.

Les alternatives :

On peut penser à pas mal d’alternatives à ce mode de sanction archaïque. On pourrait par exemple introduire des pénalités temporaires : pourquoi un joueur serait exclu pour UN seul mauvais geste sur 90min (ou plus) d’un match (à part pour C.Rool et J.Leko) mais pourquoi ne pas exclure le joueur temporairement pour une durée variable selon le type de faute (de la faute d’anti jeu à l’agression physique) à la manière de nos voisins du ballon ovale. Eux ont compris que lorsqu’un joueur quitte ses partenaires, bizarrement en rentrant sur le terrain il est de suite plus docile. Le Hockey utilise les mêmes règles envoyant certains joueurs en « prison » pour une durée de temps variable selon la faute commise.

C’est ce qu’il me semble le plus adapté à l’heure actuelle au football qui nous est proposé. En effet on pourrait alors sanctionner toutes les fautes d’anti-jeu telles que les tirages de maillot ou autres simulations. Hop 3 min dehors avec un quota de 2 joueurs maximum pouvant être sorti, je vous assure que le nombre de fautes par match diminuerait de manière conséquente ! Avec bien sur, toujours la possibilité d’exclure directement et définitivement un joueur en cas de grosse faute.

Les instances du football (je vise l’International Board) se doivent de s’ouvrir et de réfléchir à l’évolution de ce fabuleux sport, et cela peut passer par des changements radicaux dans la pratique. Pourquoi ne pas prendre des idées en regardant les autres sports pour n’en tirer que le meilleur, Basket-Hand-Rugby et bien d’autres qui peuvent nous donner des pistes sur l’avenir de ce sport.

L’expérimentation de la mise en place de 5 arbitres (puisque toujours réfractaire à la vidéo) semble être un coup d’épée dans l’eau, malgré une volonté de réagir face au malaise qui grandit entre joueurs et arbitres. Si des mesures de fond ne sont pas prises (HawkEye sur la ligne de but, 2 arbitres dans la surface de réparation, plus de pouvoir aux arbitres assistants sont les principales pistes) la FIFA et l’International Board vont peut être rater un tournant décisif dans la progression du Football en général, ce qui serait dommageable.

Un homme et puis c’est tout :

Un homme seul décideur des sanctions pèse énormément sur la décision finale d’un match et il parait aberrant qu’on soit surpris « qu’un arbitre a été bon ce soir » alors que celui-ci ne devrait jouer qu’un rôle secondaire or souvent c’est lui l’homme du match à cause d’une sanction disproportionnée et trop souvent discutable. Au diable l’excuse « l’erreur est humaine » quand on joue une finale de coupe d’Europe !

Mais cette idée, qui peut paraitre révolutionnaire, est une piste parmi tant d’autres pour faire évoluer ce sport. Autant dire que les dinosaures qui ont le pouvoir n’ont pas l’aire très réceptif à ce genre de vision novatrice, espérons que cela change au plus vite.

William est un passionné de l’OM. Le terrain est aussi son quotidien puisqu’il joue aussi en compétition. Fin connaisseur des championnats français et espagnol et du foot-business, il essaye d'être au plus proche de l'actu foot jour après jour.

... à lire dans Récits

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour