Restons connectés

PKFoot

En route vers la Coupe du monde 2018 pour l’équipe de France

Coupe du Monde

En route vers la Coupe du monde 2018 pour l’équipe de France

Voilà maintenant près d’un mois que l’Euro 2016 s’est terminé. Perdre un Euro en finale est bien entendu une grosse déception mais doit-on pour autant voir cette performance globale comme un échec ou une réussite ? Quand on voit d’où vient cette équipe, des différentes affaires qu’elle a du traverser ou des cascades de blessures, la performance des Bleus mérite d’être mise en avant. De bon augure pour la Coupe du Monde 2018 en Russie ?

Ce groupe a donc réalisé une belle performance en 2016 et se tourne vers un nouveau défi dans 2 ans, la Coupe du Monde qui se déroulera en Russie. Pour cela, première étape, se qualifier dans un groupe qui offrira certainement son lot de suspense. Mais pour partir à la conquête de ce trophée, une question nous brûle les lèvres : à quoi va ressembler le groupe France d’ici 2018 ?

Faut-il garder une très grosse majorité de vice champion d’Europe ou faut-il en profiter pour renouveler certains vieillissant ou d’autres ayant raté leur compétition ? Ligne par ligne, on te propose une large revue d’effectif et tu pourras toi aussi jouer au sélectionneur.

Gardiens : il y a pas photo

On commence par le plus facile ! S’il y a bien un joueur qui ne suscite aucun débat, c’est bien le capitaine des Bleus, . Il a été l’un des meilleurs bleus de l’Euro, décisif quand il le fallait, c’est bien lui qui conduira les Bleus en Russie. Derrière, la place de numéro 2 reviendra logiquement à Mandanda, qui va connaître un nouveau challenge en Angleterre.

La seule place qui pourrait être remise en question sera celle du 3e gardien. Faut-il privilégier la logique de groupe en appelant Costil ou commencer à préparer l’avenir en intégrant un garçon comme Aréola qui était réserviste pour cet Euro ? Tout dépendra surement du temps de jeu qui sera accordé à Aréola à Paris. Si ce dernier ce retrouve toute la saison à faire la doublure de Trapp, difficile pour Deschamps de le convoquer dans le groupe France.

Défenseurs : le retour des blessés

En défense centrale, Deschamps avait initialement prévu de prendre 4 joueurs pour l’Euro : Varane, Koscielny, Mangala et Mathieu qui pouvait aussi jouer en latéral si besoin. Avec les blessures de Varane et Mathieu, c’est donc Rami et Umtiti qui se sont retrouvés dans le groupe. Ce dernier ayant gagné sa place de titulaire au cours de la compétition au profit de Rami justement. Avec en plus de ça un transfert à Barcelone, il serait donc logique de revoir Umtiti en bleu, sauf si ce dernier vient à faire banquette en Catalogne.

Varane devrait aussi revenir dans le groupe reprendre sa place au côté de Koscielny. Il resterait donc une place à prendre dans ce groupe axial. Mangala ? Malgré la cascade de blessures en défense centrale, il a vu la concurrence lui passer devant à chaque fois, montrant le peu de crédit que lui accorde le sélectionneur, donc peu probable de le revoir. Mathieu ? Après s’être fait « prendre sa place » par Umtiti en bleu, il risque bien de revivre la même situation au Barça … Quant à Rami, il ne s’est pas montré rassurant dans cet Euro et a fini sur le banc l’Euro.

Regardons donc du côté des absents. Mamadou Sakho, blanchi juste avant le début de l’Euro peut prétendre à un retour dans le groupe France mais sa situation risque de beaucoup dépendre de son temps de jeu en club. S’il y en a bien un qui a tiré un trait sur l’Euro il y a plusieurs mois, lui aussi à cause d’une grave blessure, c’est . L’arrivée de Conte a Chelsea ne peut que le faire progresser et lui permettre de prendre une place en Bleu. Il risque cependant d’être en ballotage avec un autre gros espoir français blessé avant cet Euro, . Pilier chez les espoirs, il peut encore rejoindre la sélection espagnole, il devient urgent de le sélectionner en A !

Gros ménage chez les latéraux ?

L’équipe de France s’appuie depuis maintenant quelques années sur Sagna à droite, avec une intermittence Debuchy, et sur Evra à gauche. Il est temps de voir émerger d’autres joueurs pour mettre « Tonton Pat’ » à la retraite internationale. Deux joueurs peuvent prétendre au poste à l’heure actuelle, ils n’ont pas eu l’occasion de se retrouver en concurrence en club au PSG mais cela pourrait bien être le cas en équipe de France !

Avec l’arrivée d’Emery au PSG et les années qui passent pour Maxwell, Kurzawa devrait avoir plus de temps de jeu en club. Reste l’énigme Digne, qui ne voulait plus jouer à Paris mais qui s’engage au Barça où le titulaire au poste est un certain Jordi Alba … Choix qui pourrait lui refermer la porte bleue.

Un autre joueur pourrait en profiter pour tenter de se faire une place dans la groupe : . Alliant le meilleur comme le pire du côté de Marseille, le nouveau Monégasque compte bien tirer son épingle du jeu sur le rocher.

A droite, Debuchy garde beaucoup de crédit aux yeux du sélectionneur mais tout dépend de son temps de jeu en club la saison prochaine. Deschamps compte aussi sur ces loyaux et vaillant soldats qu’il a emmené à l’Euro, Sagna et Jallet en cas de pépin.

Pourtant, comme à gauche, c’est un nouveau monégasque qui pourrait griller la politesse à tous le monde, Djibril Sidibé. Présent dans les réservistes, le latéral a longtemps été plébiscité pour être dans les 23 et devrait donc y faire une apparition dans peu de temps.

Les valeurs sûres sont au milieu !

Deux joueurs du milieu de terrain français sont plus qu’incontournable en bleu : Pogba et Matuidi. A leurs côtés, l’Europe entière a pu voir le talent de la révélation de Leceister de l’an passé, Kanté. Tout juste transféré à Chelsea, l’ancien Caennais devrait franchir un palier.

Sissoko et Cabaye font quant à eux parti des soldats sur qui Didier Deschamps peut compter et resteront dans le groupe. C’est après que les incertitudes commencent. Quid de Lassana Diarra ? Revenu comme titulaire indiscutable après 6 mois à l’OM, quelle sera sa place dans l’avenir des Bleus ? Annoncé plus que sur le départ du navire marseillais, cela dépendra donc de son futur club.

Et Morgan Schneiderlein ? Dans le groupe des 23 de l’Euro, en étant passé par la case réserviste, mais aucune minute de jeu à son compteur, difficile de prédire quel avenir lui réserve DD. Derrière celui qui pourrait profiter de ce brouillard se nomme . Montant en puissance avec le PSG, il a gouté à la joie d’une place dans les réservistes. Mais le garçon est ambitieux et ne compte pas s’arrêter là !

N’oublions pas non plus un joueur qui a déjà un peu d’expérience en bleu comme Kondogbia ou qu’enfin sa chance soit donnée à un Francis Coquelin.

Le secteur offensif, un vivier de talent !

Devant c’est bien là que les choix sont les plus difficiles à faire ! Un joueur est incontournable, et sa distinction de meilleur joueur de l’Euro le conforte, c’est bien Antoine Griezmann. A ces côtés, Payet a réalisé un gros début d’Euro et Coman est monté en puissance tout au long de la compétition par ses entrées en jeu. De part son entente avec Griezmann sur le terrain et son profil atypique, Giroud a marqué des points sur cet Euro, contrairement à un Anthony Martial qui s’est vu offrir une titularisation dès le deuxième match mais ne s’est pas montré à la hauteur du rendez-vous.

Pourtant derrière eux, la France regorge de nombreux talents qui pourraient légitimement prétendre à une place dans le groupe. Ben Arfa qui a rejoint un top club européen avec le PSG et aura l’occasion de joueur la prestigieuse Ligue des Champions en est un exemple parfait. Mais la liste est longue. Gameiro, qui est sur le point de s’engager à l’Atletico de Madrid, pourrait en profiter pour construire une entente avec Griezmann.

Lacazette, dans l’attente de franchir un palier en fonction de son prochain club ou de son exposition en Ligue des Champions avec l’OL et son coéquipier Nabil Fékir, qui se retrouvait titulaire en bleu avant de se blesser, ont leur mot à dire.

Le futur des bleus passe forcément par le talent de l’ancien Rennais,  ! A peine quelques minutes sous le maillot jaune et noir que le nouveau joyau de Dormund inondait les réseaux sociaux de ses exploits.

Et que dire d’un éventuel retour de Karim Benzema en équipe de France ? Avec le retour de Morata à Madrid, il va devoir faire face à la concurrence et maintenir son rendement qui était le sien la saison passée. Et on ne parle ici que des performances sportives.

Né ballon au pied tel Olivier Atton, mais sans son talent footbalistique, j'ai décidé de me consacrer à cette grande religion qu'est le football. Fidèle au poste (de télé) devant la messe chaque dimanche matin à 11h chantant la marseillaise.

... à lire dans Coupe du Monde

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour