Restons connectés

L’amitié sans frontières entre un club chilien et péruvien racontée dans un livre

Lecture

L’amitié sans frontières entre un club chilien et péruvien racontée dans un livre

Comment un tragique accident d’avion peut être le début d’une grande amitié entre deux des clubs les plus populaires du Pérou et du Chili, alors même qu’il existe une vieille rivalité historico-politique entre les deux pays voisins depuis bien longtemps ? C’est ce que le livre « Amitié sans frontières » nous raconte.

Le livre est sorti le 14 février dernier dans les deux pays et édité chez l’éditeur chilien Avalancha. En 1987, le club de l’Alianza Lima, un des plus grands clubs du Pérou et situé dans la capitale se retrouve décimé suite à un terrible accident d’avion, laissant 43 morts, dont ironie du sort, seul le pilote s’en est sorti. Cela d’ailleurs fait éco à l’accident dont a été victime le club brésilien Chapecoense, à Medellin, en Colombie il y a un peu plus d’un an.

C’est là que le club de Colo Colo (basé dans la capitale du Chili) décide d’aider le club péruvien, en prêtant notamment plusieurs joueurs chiliens gratuitement. On apprend d’ailleurs que certains joueurs chiliens sont même restés vivre au Pérou et y ont même fondé une famille pour certains d’entre eux. La population chilienne était sensible à cette tragédie car, en 1961, l’équipe chilienne de Green Cross mourut aussi dans un accident d’avion, puis en 1972 ce fut au tour de l’équipe de rugby uruguayenne d’être victime d’un accident similaire.

Les 4 époques de l’amitié

Le 1er retrace les antécédents des relations entre les deux clubs, bien avant l’accident d’avion. En effet, des tournées des deux clubs dans les deux pays furent organisées dès 1929 et laissant présager d’un respect mutuel entre les deux formations.

Le 2e évoque la catastrophe aérienne en question, avec plus de détails sur les conséquences sur le club liménien mais aussi les histoires plus personnelles des victimes.

Puis le 3e chapitre revient sur le geste historique des dirigeants de Colo-Colo suite à l’accident, avec des témoignages des dirigeants de l’époque, des joueurs ayant été prêtés avec une plongée dans les archives du club.

Le 4e est sûrement le plus optimiste car on voit que cette amitié va bien au-delà des frontières nationales de ces deux pays voisins. Ils évoquent par exemple les supporters des deux clubs qui se retrouvent en Suisse parmi les supporters du FC Zurich ou aussi par exemple en Suède où s’est créé tout un réseau d’entraide entre migrants de deux pays grâce à cette amitié.

A noter la très belle illustration du livre, que l’on voit notamment sur la couverture qui est l’œuvre d’un illustrateur péruvien connu sous son nom d’artiste « Bastar » et qui est membre du collectif de l’Alianza « Todas las sangres » (Tous les sangs en VF).

C’est la toute première ouvre publiée par Avalancha Ediciones qui va continuer avec une ligne éditoriale très liée aux phénomènes sociaux d’inclusion par le football et le sport plus généralement. Preuve que cette histoire dépasse les frontières, le livre est vendu dans plusieurs pays d’Amérique du Sud.

Assoiffé de foot depuis tout petit (en fait depuis le penalty raté de Roberto Baggio en finale de la World Cup 94), il se construit sa culture foot à travers ses voyages. Que ce soit par la Pologne, d’où il tire une partie des ses origines, mais surtout après avoir vécu le football en Amérique Latine. Il se passionne pour les passionnés du foot où qu’ils soient dans le monde. Il est président depuis 2012 d’un club de football multiculturel à Marseille.

... à lire dans Lecture

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour