Amical

Didier Deschamps et le gala mérité des mondialistes

Quand Didier Deschamps a annoncé la liste des joueurs sélectionnés pour les rencontres face à l’Espagne (4 septembre au Stade de France) et la Serbie (7 septembre à Belgrade), ma première réaction a été :  » Quoi ! Encore Patrice Evra alors que son niveau est déjà discutable et qu’il aura 35 ans en 2016 ? Steve Mandanda sélectionné malgré son opération portes ouvertes dans le but marseillais ? Et que font ces joueurs remplaçants en club (Bacary Sagna, Mamadou Sakho) ou qui n’ont pas repris la compétition (Paul Pogba)… » Puis Didier Deschamps s’est exprimé. Il a reconduit son groupe des Mondialistes, sans Mickaël Landreau (retraité) et Olivier Giroud (blessé), logiquement remplacés par Mandanda et Alexandre Lacazette qui étaient dans les 30 pré-convoqués.

Alors on peut voir le verre de la Coupe du Monde à moitié plein (défaite en quarts contre les Champions du Monde) ou à moitié vide (service minimum en battant des adversaires moyens), toujours est-il qu’il est impossible de nier que ce séjour brésilien a fait du bien au football français. C’est donc logique de permettre à ce groupe de communier avec son public pour acter la réconciliation à la maison. Avec des matchs amicaux jusqu’à l’Euro 2016, Didier Deschamps aura tout le temps de peaufiner son groupe. Mais par contre, il sert à quoi le deuxième match en Serbie ?

lire la suite

Italie – France : je vais bien, tout va bien

Le public français a eu ce qu’il voulait. Pendus haut et court, les « méchants espoirs qui vivent leur vie » ont été condamnés sur le long terme, servant d’alibi parfait à une fédération toute heureuse de masquer les défauts de la formation à la française. Didier Deschamps ne pouvait rêver pire contexte pour préparer le amical face à l’Italie, auquel on peut rajouter la bourde d’un Lloris remplaçant et le retour inespéré de Gourcuff et de ses démons ?. Au lieu de sortir des packs StadiumBox pour soutenir les Bleus, la FFF devrait se pencher sur une sitcom quotidienne. Disons « Didier et les garçons ».

lire la suite
5 mars 2012 0

L’hommage du Pays de Galles à Gary Speed

Lors du dernier match amical du Pays de Galles contre le Costa-Rica, tout un pays a rendu hommage à l’ancien sélectionneur national, qui s’est suicidé quelques semaines auparavant à l’âge de 42 ans. Gary Speed, c’est 85 sélections nationales et 2 années à la tête du Pays de Galles. Sont fils a déclaré : « Mon père me disait toujours, si tu fais de ton mieux, c’est suffisant. Et je pense que vous tous, allez faire de votre mieux ce soir, ce sera assez ». La victoire du Costa-Rica 1-0 reste anecdotique.

lire la suite
Angleterre
Espagne
Italie
Allemagne
France